Des fêtes de fin d'année décevantes pour les ventes de Waterstones

Antoine Oury - 08.01.2014

Edition - Librairies - Waterstones - James Daunt - période de Noël


La chaîne de librairies Waterstones aurait pu passer un meilleur Noël : le patron James Daunt a admis que la période des fêtes de fin d'année, cruciale, avait été décevante. En cause, des ventes de Kindle à la traîne face à la concurrence, mais également une vilaine tempête, le 23 décembre, qui a coupé l'élan des ventes.

 


The Waterstones on New Street in Birmingham

La boutique Waterstones de Birmingham (David Woo, CC BY-ND 2.0)

 

 

La mise en vente d'appareils Kindle dans les magasins de la chaîne ne semble pas avoir porté ses fruits, d'après Daunt, avec la concurrence des tablettes et lecteurs ebook d'autres marques. Il n'est par ailleurs pas vraiment étonnant que les acheteurs potentiels se tournent en priorité vers Amazon, le site étant logiquement lié à la marque Kindle.

 

Par ailleurs, le directeur exécutif a pointé une tempête assez violente, celle du 23 décembre, comme un facteur qui n'a pas vraiment incité les Britanniques à se ruer en masse dans la rue. « Nous faisons principalement du commerce en centre-ville, avec une faible présence en ligne, et l'affluence dans les rues était le défi du mois de décembre », a-t-il souligné.

 

Malgré ces attentes déçues, la chaîne a effectué un meilleur Noël que celui de l'année passée, ce qui ne chasse pas pour autant les inquiétudes quant à l'avenir. Comme pour le secteur de l'édition, la librairie attendait un best-seller à la mesure de Fifty Shades pour s'assurer des revenus confortables, les cadeaux de Noël aidant. La meilleure vente de cette année s'est trouvée être l'autobiographie de l'ancien entraîneur de Manchester United, Alex Ferguson. Waterstones a également observé une hausse des ventes de ses ouvrages en stock de 40 %, assure James Daunt.

 

Ce début d'année 2014 risque d'être marqué par quelques fermetures de magasins, en raison du non-renouvellement de certains baux en centre-ville. La librairie de Liverpool située sur Bold Street est la première à en faire les frais, puisque le rideau de fer sera baissé le 1er février prochain.