Des jouets dans la section littérature jeunesse de Borders

Clément Solym - 05.08.2009

Edition - Economie - jouets - section - littérature


Indigo Books, le marchand canadien a déjà franchi le pas : désormais, dans ses boutiques, on peut trouver des jouets - éducatifs, faut pas non plus pousser - pour encourager la vente de livres. Et puis, si ça marche, pourquoi ne pas installer d'autres produits à côté ?

Eh bien Borders a fait de même : des jeux éducatifs et des jouets, pour les enfants, dans son secteur jeunesse, avec trois grandes tranches d'âge : 3 et moins, 3 à 7 ans et 7 à 12 ans. De quoi en offrir à chacun pour son plaisir.

Attention, grand moment de bonheur : Borders explique que ses choix ont été effectués pour permettre aux enfants d'apprendre à devenir des lecteurs, mais aussi pour « promouvoir la diversité, favoriser la créativité et construire des expériences cognitives ». Du lourd !

Ce qui est aimable, c'est ce petit catalogue mis en ligne pour vous permettre de faire des premiers choix, avant de vous rendre en magasin.

Cette stratégie de développement et d'élargissement par la suite de sa gamme pour la jeunesse permet au détaillant de mieux diversifier ses sources de revenus, tout en proposant une valeur ajoutée à ses magasins. Avec une petite campagne de communication bien ciblée, l'image de marque des boutiques pourrait tout aussi bien connaître un boom appréciable.

Le fait de l'installer en plein milieu de la section jeunesse récemment créée devrait également permettre l'achat compulsif et pédagogique, genre, je t'offre un train si tu lis ce livre. Bien évidemment, la direction préfère dire qu'elle souhaite enrichir l'expérience de ses clients, depuis leur plus jeune âge, et à travers chaque étape, par les livres et d'autres produits.

Marketing, mon fieffé z'amour...