Des lacunes chez les étudiants dans le traitement de l'information numérique

Julien Helmlinger - 07.03.2013

Edition - International - Traitement de l'information - Numérique - Etudiants


Les experts du Credo ont récemment annoncé une partie des résultats d'une enquête menée en partenariat avec des bibliothécaires, auprès des étudiants, et visant à décrypter leur manière d'appréhender l'information et son traitement, à l'ère du numérique. Selon les retours de questionnaires, les interrogés seraient nombreux à mal percevoir leur niveau de maîtrise de l'information.

 

 

Creative Commons ( CC by 2.0) 

 

 

Ces techniques d'information et de traitement des données recueillies sont pourtant essentielles au succès dans le cadre de la scolarité, et leur importance s'étend également au-delà du campus, préparant les élèves à réussir leurs vies professionnelle et quotidienne.

 

L'étude a été menée à partir des retours de 1500 répondants, au sujet de leurs recherche, évaluation et utilisation de l'information. Près de la moitié du panel, soit 46 % des élèves, ont admis rechercher des symboles de copyright comme signe de fiabilité d'une information, et avoué ne pas se sentir familiers des caractéristiques propres aux revues universitaires.

 

Des « résultats révélateurs » pour le P.D.G. de Credo, Mike Sweet, qui affirme : « C'est une preuve claire que de nombreux étudiants n'apprennent pas les rudiments de la façon de faire des recherches, des compétences qui dépassent le cadre de la salle de classe pour assurer le succès dans le marché du travail et au-delà. »

 

Les résultats détaillés de l'enquête ne seront dévoilés que le 11 avril prochain, à l'occasion de l'ACRL Conference qui se tiendra à Indianapolis. (Via Good E-Reader)