Des livres d'action évolutifs pour inciter les garçons à lire

Clément Solym - 07.01.2009

Edition - Les maisons - livres - action - lecture


Selon des recherches menées en Angleterre, il semblerait que les jeunes ne lisent pas, ou du moins manifestent un intérêt réduit pour la lecture : en effet, 21 % des garçons de 9 ans ne sont pas intrigués par les livres, un chiffre à mettre en rapport avec les 13 % de filles qui ont répondu pareillement.

D'ailleurs, à l'âge de 7 ans, les garçons semblent accuser un retard dans leurs capacités de lecture de près de 8 % par rapport aux filles, et 46 % d'entre eux affirment qu'ils ne lisent que parce qu'on les oblige. Un chiffre intéressant puisque moins d'un quart des filles interrogées sont dans le même cas.

Pour remédier à cette situation et encourager les jeunes mâles à se tourner vers les livres, Oxford University Press vient de mettre au point une sorte d'arbre à lire. Derrière ce concept, on trouve en fait une série de livres qui va graduer les difficultés (orthographe, vocabulaire, tournure ou expressions...) mais conserve les mêmes personnages, avec lesquels les lecteurs pourront évoluer.


Intitulée Project X, cette série met en scène les aventures de Max, Ant, Tiger et Cat qui tentent de déjouer les manigances de l'horrible et dangereux scientifique Dr Evil. Bien qu'on leur ait donné des noms d'animaux (fourmi, tigre et chat), il s'agit là d'êtres humains pris dans des histoires d'action très James Bond ou La mémoire dans la peau, version pour élèves de primaire, qui jouent sur l'attrait de ces thèmes sur les garçons.

Les histoires évoluent rapidement, et sont illustrées apr des images de synthèse, et les résolutions de conflit parviennent grâce à un travail d'équipe. De fait, pour Sophie Quaterman, de la maison OUP, les filles lisent presque spontanément, ou simplement si on leur recommande une lecture. « Mais les garçons doivent avoir une raison de lire. Ils ont besoin de sentir qu'ils en retireront quelque chose. »

En complément, des ajouts portant sur des éléments plus scolaires accompagnent les ouvrages, ainsi que des séries d'activités manuelles, pour inciter à créer et produire des objets.