Une auteure indé vend son livre chez Wal-Mart, en POD

Nicolas Gary - 05.09.2015

Edition - International - grande distribution - impression demande - auteur indépendante


L’autopublication n’a plus rien d’un tabou dans l’industrie du livre. Si en France, les grandes instances la réduisent encore à un outil pour qui a envie d’écrire, voilà belle lurette que les Américains se sont emparés de cet espace. Le marché de l’autopublication grandit chaque année, voire chaque trimestre. Quoi de plus logique que d’en retrouver les livres dans une grande surface ? 

 

Walmart store exterior

Walmart, CC BY 2.0

 

 

Imaginer trouver des livres dans la grande distribution française, qui ne seraient pas issus des canaux traditionnels de la distribution est impensable. Pourtant, Wal-Mart s’est lancé : la chaîne américaine propose à la vente un titre issu de l’autopublication : Beautiful Redemption: A Novel, de Jamie McGuire. 

 

L’auteure publie tout à la fois chez un éditeur (Simon & Schuster) et en tant qu’indépendante. Mais ce qui dépasse l’imagination, c’est que le titre sur les étagères résulte de l’autopublication ET de l’impression à la demande. 

 

Deuxième ouvrage d’une trilogie – le premier était sorti chez Atria, filiale de S&S – Jamie avait choisi l’indépendance, par dépit, volonté ou défaut, l’histoire ne le dit pas pour ses tomes 2 et 3. L’ouvrage est imprimé à travers l’outil Creatspace, d’Amazon, et ne figure même pas sur le site de vente de Walmart. En ce sens, réunir tout à la fois l’autopublication et l’impression à la demande sont des conditions uniques – un cas de figure sans précédent, manifestement. Et plus encore dans un espace de la grande distribution.

 

 

 

La romancière elle-même n’en revient pas : « C’est une histoire inédite, et ce n’est que le début de la disponibilité de vos livres autoédités favoris. [...] Montrons notre gratitude ! Nous devons prouver à Wal-Mart et d’autres détaillants qui soutiennent les auteurs indés que les lecteurs les soutiennent en retour », écrit-elle. 

 

Issue de l’autopublication, où elle fit paraître une dizaine de livres, Jamie n’aura finalement fait qu’une incursion dans le monde de l’édition traditionnelle. Elle est revenue à l’indépendance avec « un seul inconvénient [...] la frustration de mes lecteurs, sachant qu’il n’y a que peu d’endroits en ligne pour acheter mes livres d’auteure indé en grand format et poche ». Cette présence chez Wal-Mart devient une véritable manne. 

 

(via The Digital reader, Jamie McGuire)