Des livres, des films : Millenium, le succès incontestable

Clément Solym - 23.02.2009

Edition - Les maisons - stieg - larsson - millénium


La trilogie Millénium de Stieg Larsson est sans aucun doute l'un des plus grands succès éditoriaux de ces trois dernières années. Selon, Zoi Santikos de chez Norstedts, l'éditeur suédois, « Trente-sept pays ont acheté les droits de publication », et quelques dix millions d'exemplaires se baladent dans le monde entier.

En suède, la trilogie s'est écoulée à 3 millions d'exemplaires pour 9 millions d'habitants. Autant dire que l'oeuvre de Stieg Larsson a dû alimenter pas mal de discutions. Et que dire du circuit touristique qui a été créé pour découvrir les lieux où se déroule l'action des romans ? Et encore, on ne parle pas du film qui n'est pas encore sorti mais dont l'avant-première a été projetée, il y a quelques jours à Stockholm. Les premiers spectateurs ont été ravis, et l'on peut présager un énorme succès pour cette adaptation.

En Italie et en Espagne, la trilogie s'est vendue à un million d'exemplaires, révèle l'AFP, alors qu'en France 2,5 millions d'exemplaires ont été achetés. Millenium est le plus gros succès d'Actes Sud. Aurélie Serfaty-Bercoff, l'attachée de presse de la maison d'édition a expliqué à l'AFP : « Nous continuons à vendre 1 000 à 1 500 exemplaires par jour. En fin d'année, au moment des fêtes nous en vendions beaucoup plus, 3 à 4 000 ».

Hélas, l'auteur de Millenium n'aura pas pu profiter de cet engouement pour ses romans puisqu'il est décédé peu après avoir remis ses manuscrits à Norstedts. Sa compagne, Eva Gabrielsson, ne profite pas non plus des retombées financières, qui reviennent aux membres officiels de la famille.

Elle n'est pas non plus autorisée à poursuivre l'oeuvre de son mari. Elle qui déclare détenir le manuscrit d'un 4e roman inachevé qu'elle affirme être en mesure de terminer. Selon Joakim, le frère de Stieg « Il y a plusieurs raisons pour ne pas publier le tome numéro 4. La plus évidente est que l'auteur est mort avant que le livre ne soit achevé. Nous ne pouvons donc pas garantir que celui-ci serait tel que Stieg l'aurait souhaité ».