Des livres jeunesse rendus accessibles par une association britannique

Louis Mallié - 21.08.2014

Edition - International - Livre jeunesse - Outside in World - Traduction


The Bookseller rapporte qu'Outside in World, association bénévole anglaise traduisant des livres jeunesse, a lancé un nouveau programme original destiné aux enfants en difficulté. Intitulé « Reading the Way », le projet entend en effet montrer aux éditeurs l'absence d'offres dans le secteur du livre adapté pour les enfants de 5 à 11 ans - des ouvrages à l'origine largement publiés dans des langues autres que l'anglais.

 

 

 

 

« Nous trouvons les meilleurs livres du monde entier, et les présentons au lectorat anglais, leur donnant l'occasion d'élargir leur expérience et d'explorer différentes cultures à travers des livres », résume l'association à propos de son rôle, sur son site

 

C'est pourquoi elle entend attirer l'attention sur les livres destinés aux enfants en difficulté : « C'est encore un secteur particulièrement pauvre de l'industrie du livre pour enfant, et trop d'enfants ayant des besoins spécifiques sont délaissés. Les besoins de beaucoup d'enfants, comme ceux souffrant de problèmes de langage, de difficultés d'apprentissage, ou de déficiences sensorielles, sont largement négligés par les les livres traditionnels », a expliqué Alexandra Strick, une des fondatrices d'Outside in World. 

 

C'est pourquoi, forte d'une vaste équipe de traducteur, l'association s'occupe actuellement de réunir des œuvres de différents pays : Italie, Grèce, Slovénie, France, Hongrie, Japon, Corée du Sud ou encore Moyen-Orient - cette dernière région comprenant un « large éventail de scénarios mettant au premier plan les enfants handicapés ».

 

Et dans l'ensemble,  Alexandra Strick est déjà heureuse des résultats des recherches : « Nous avons trouvé des livres d'images stupéfiants, rendus accessibles aux enfants ayant des besoins plus spécifiques par le biais de symboles Widget, d'éléments tactiles particulièrement efficaces, et du braille. » Pour prospecter, l'association emploie tous les moyens, du bouche à oreille à la consultation des groupes IBBY (International Board on Books for Young People) locaux.

 

À terme, l'association espère donc réunir 20 titres qui seront alors présentés à la Foire du livre de Bologne qui se tiendra en mars 2015, et à la Foire du livre de Londres le mois suivant. « Nous espérons que les éditeurs y gagneront un aperçu précieux des livres adaptés - et nous espérons que quelques-uns seront publiés au Royaume-Uni. » Le projet semble déjà devoir plaire aux éditeurs que l'association dit avoir rencontrés, ces derniers jugeant alors l'action « très bonne ». 

 

Et l'initiative n'a pas été saluée uniquement par les éditeurs. Ainsi, l'auteur jeunesse britannique Philip Ardagh s'exprimait-il au début du mois : « Le rôle de la diversité dans les livres est de refléter le monde qui nous entoure. Si j'étais atteint de surdité, j'aimerais de temps en temps tomber dans les livres sur un personnage tout aussi sourd que moi. C'est une question de bon sens ! »