Des manuscrits de poètes battent des records aux enchères

Julien Helmlinger - 15.05.2013

Edition - International - Poésie - Manuscrits - Enchères


Pas de Jeux olympiques organisés cette année, mais l'on dénombre tout de même une bonne poignée de records mondiaux transcendés par des mises aux enchères de manuscrits poétiques. Des oeuvres britanniques, à l'occasion de la troisième partie de la revente de la collection The Roy Davids, Poetry: Poetical Manuscripts and Portraits of Poets. Un trésor rassemblé par l'érudit collectionneur, au fil de 40 années de récoltes, avec à la clé de l'événement, un montant total de 750.000 £ déboursés. 

 

 

 

 

Le gros lot de la partie aura été une oeuvre de jeunesse d'Oscar Wilde, Heart's Yearnings, poème millésime 1874 et rédigé tandis que l'écrivain de trouvait encore étudiant au sein du Magdalen College d'Oxford. Vendu pour la coquette somme de 67.250 £. Le précédent record dans la catégorie ayant été de 24.000 £ pour une ébauche de Lillie Langtry, le voilà littéralement explosé.

 

Pour 13.500 £ a été acquis un griffonage majeur du belliqueux poème Atrocity, par la plume de Siegfried Sassoon. Un recueil de poèmes inédits de Sassoon est quant à lui parti pour 37.250 £. Le Remember me when I am gone, de Christina Rossetti, estimé entre 3.000 et 6.000 £, en a finalement récolté non moins de 33.650.

 

Grande performance également pour deux poèmes rédigés à la main par William Butler, Are you content et The spirit medium, adjugés pour 15.000 £. Se sont également échangées, pour des montants records, des oeuvres de Phillip Larkin, Sylvia Plath ou encore Edward Lear...

 

Voilà pour le palmarès de l'ascension des cotes de la poésie, du moment, peut-être en attendant le jour où sera vendue la dédicace d'Hemingway à destination de Fitzgerald...