Des ONG réclament la libération d'un auteur syrien détenu

Clément Solym - 27.05.2008

Edition - Société - Syrie - prison - auteur


Habib Saleh a été arrêté pour la troisième fois depuis 2001 en mai 2008. Figure de l'opposition et auteur réputé, il fut accusé ces dernières années de « publier de fausses informations » sur internet en mai 2005 et relâché en septembre 2007.

« Habib Saleh a disparu le 7 mai après avoir été arrêté par des membres des services de sécurité alors qu'il se promenait dans le marché de Tartous. Son sort et son lieu de détention sont inconnus », affirment ainsi dans un communiqué des ONG impliquées dans sa demande de libération.

Elles exigent du gouvernement qu'il révèle « immédiatement le lieu de détention de Habib Saleh et de le libérer ».

Parmi les organismes impliqués dans cette triste affaire, on compte l'Organisation nationale des droits de l'homme en Syrie (ONDHS), la Ligue syrienne de défense des droits de l'Homme (LSDDH) et l'Organisation des droits de l'Homme en Syrie (ODHS).

Au-delà de leur « profonde inquiétude face à l'augmentation des disparitions et des arrestations arbitraires, qui s'effectuent en vertu de la loi d'urgence en vigueur en Syrie depuis 1963 », elles manifestent surtout leur indignation. « Il s'agit d'une violation flagrante de la constitution syrienne et des traités et lois internationaux sur les droits de l'Homme que la Syrie s'était engagée à appliquer. »

Encore en Syrie, on rappelera que Firas Saad, poète et écrivain a également été accusé et reconnu coupable d'avoir « propagé de fausses informations », un motif bien à la mode dnas le pays, semble-t-il...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.