medias

Des organisations catholiques critiquent les manuels de SVT

- 03.06.2011

Edition - Société - catholiques - manuels - science


Claude Berruer, secrétaire général adjoint de l'enseignement catholique, a mis en garde, le 27 mai, les chefs d'établissements catholiques contre des manuels scolaires, lesquels ont constaté, chiffres à l'appui, que « si dans un groupe social, il existe une très forte valorisation du couple hétérosexuel et une forte homophobie, la probabilité est grande que la majorité des jeunes apprennent des scénarios hétérosexuels ».


Claude Berruer défend une perspective « anthropologique », soutenu par une confédération catholique, la CNAFC, laquelle estime que le « respect de la personnalité de l'enfant et de l'action éducative des familles », inscrite dans le Code de l'éducation, n'est pas respecté.

L'éducation à la sexualité


Cependant, l'éducation à la sexualité est obligatoire et mentionnée également dans ledit Code : « Une information et une éducation à la sexualité sont dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles et par groupes d'âge homogène. » (article L. 312-16).

L'objectif est de développer chez les élèves un comportement éthique et responsable, dans le respect de soi et des autres, en les informant d'une façon objective. C'est pourquoi les disciplines les plus sollicitées pour répondre à ces exigences sont précisément les sciences de la vie et de la terre et l'éducation civique !

Le respect de l'autre concerne la société

Cet enseignement a pour but de prévenir les grossesses précoces non désirées ainsi que les maladies sexuellement transmissibles, mais aussi à combattre les discriminations fondées sur le sexe et les violences faites aux femmes.

Hofman, dans Tchaïkovski, se demande si la passion idéaliste que le compositeur éprouvait pour sa mère n'est pas à l'origine de son homosexualité. La Russie tsariste réprouvait cette attirance, et il a fait un mariage malheureux. Lischke, dans Tchaïkovski, insinue que la peur que son orientation sexuelle ne soit divulguée devant les tribunaux d'honneur l'aurait conduit au suicide.

De l'utilisation critique des manuels


La loi de 2005 établit que « la liberté pédagogique de l'enseignant s'exerce dans le respect des programmes et des instructions du ministre chargé de l'éducation nationale et dans le cadre du projet d'école ou d'établissement avec le conseil et sous le contrôle des membres du corps d'inspection. »

Autrement dit, le professeur maîtrise la conception et la mise en œuvre de son enseignement ; il sait bien que tout manuel n'est qu'un outil pédagogique parmi d'autres et incite ses élèves à faire preuve de sensibilité, d'esprit critique et de curiosité, sur la totalité des documents qui leur sont proposés.