Des paroles manuscrites des Beatles léguées à la British Library

Julien Helmlinger - 24.05.2013

Edition - International - The Beatles - Manuscrit - British Library


C'est Noël avant l'heure pour la British Library. Le prolifique écrivain Hunter Davies, auteur en 1968 de The Beatles : The Authorized Biography, vient de faire un précieux cadeau à l'institution publique. Un lot de raretés, comprenant notamment des lettres de Joh Lennon et autres « lyrics » manuscrits des quatre musicos que l'on surnommait entre autres sobriquets : les Silver Beats. Une donation qui s'inscrit dans le cadre du Cultural Gifts Scheme, un programme gouvernemental offrant une réduction d'impôts aux âmes généreuses qui enrichissent le patrimoine britannique.

 

 

 

 

On retrouve ainsi, dans le lot, les paroles griffonnées-main des titres Strawberry Fields Forever,She Said She Said, ou encore In My Life. Avec en prime tout ce qui fait leur authenticité, ratures et révisions de la plume de John Lennon en personne. Le directeur de l'établissement, Roly Keating, a déclaré : « Nous sommes ravis de recevoir ces objets emblématiques au nom de la nation. La vitrine consacrée aux Beatles est l'un des plus populaires de notre Treasures Gallery. Les visiteurs de partout dans le monde sont ravis de voir de telles paroles de légende sous leur très ancienne forme d'ébauche. »

 

Les pièces ainsi récoltées, rejoindront la collection de la bibliothèque, où elles seront exposées parmi d'autres textes de chansons des Beatles. Et en bonne place, au sein de la Treasures Gallery, là où se trouvent également conservées des oeuvres prestigieuses. Notamment des folios de maître Shakespeare, manuscrits de Beethoven, correspondances royales ainsi que la Magna Carta.

 

Le Cultural Gifts Scheme, nouvelle disposition fiscale britannique, offre aux contribuables la possibilité de bénéficier d'une remise d'imposition à hauteur de 30 % du prix estimée de leurs dons au patrimoine national. Une manière pour le gouvernement de soutenir la philanthropie comme source de financement de la culture et des arts. La valeur du cadeau de monsieur Davies n'a quant à elle pas été dévoilée.