Des perspectives nuancées pour l'essor du livre numérique en Amérique latine

Clément Solym - 31.08.2012

Edition - International - Amérique latine - Lecture numérique - Edition


Tandis que l'heure est à la promotion du livre numérique dans les 19 pays du continent, certains observateurs soulèvent de pertinentes questions quant aux spécificités du marché. En effet celui-ci étant très hétérogène, les acteurs résolus à s'implanter en Amérique du Sud devront prendre en compte dans leurs stratégies d'importants particularismes locaux. Même si le récent discours de Russ Grandinnetti à São Paulo est resté prudemment muet sur les détails, après les déboires ayant contraint Amazon à repousser par deux fois son échéance, le départ de la course au nouvel Eldorado semble imminent.

 

 

 

 

 

Temps de latence 

 

D'après Publishing Perspective : alors que sur le marché la Copia oeuvre déjà de concert avec Submarino, l'annonce du lancement de Kobo ne devrait plus tarder et l'arrivée de Google Play Books est prévue pour avant les fêtes de fin d'année. Les rendez-vous et réunions se sont succédé dernièrement, mais les grands noms de l'édition numérique semblent encore timides dans leur approche du prochain marché de l'ebook qui compte près de 400.000 lecteurs hispanophones.

 

Sergio Vázquez, directeur de Grammata-Papyre Argentine, entreprise de taille moyenne qui commercialise des lecteurs ebook et gère une plate-forme en ligne dédiée au livre, a déclaré : " Je voudrai voir Amazon ou un autre ténor du marché s'implanter chez nous. [...] Vous voyez, il est plus facile d'être en concurrence avec un géant plutôt que d'être tout seul. La concurrence vous permet de savoir qui vous êtes, quelle sera votre part de marché. Seul, vous devez créer la notoriété en partant de zéro. "

 

 

Marché tout en nuances

 

Pour les acteurs majeurs du marché du livre numérique, l'Amérique latine est considérée comme un avant-poste. Celui-ci pourrait réserver son lot de surprises et de dangers aux aventureux conquistadors qui espèrent y planter leur drapeau. Pour s'y implanter durablement, les entreprises devront s'adapter aux cultures locales.

 

Premier paradoxe : le marché du livre mexicain s'appuyant sur une population de 120 millions d'habitants, ne pèse pas plus en termes de bénéfices que celui d'Argentine, dont la population locale est pourtant nettement inférieure en nombre avec ses 40 millions. 

 

Sur le continent, la chaîne d'approvisionnement du livre semble se réduire essentiellement aux territoires mexicain et argentin. Elle semble très limitée dans les autres pays. Ainsi, les lecteurs doivent parfois parcourir des distances importantes pour acquérir un ouvrage, ou passer par la voie postale, ce qui peut représenter un coût important pour eux.

 

En terme de tendances de consommation d'appareils de lecture, celles-ci sont également inégales d'une région sur l'autre. Si certains marchés favorisent l'ereader, d'autres sont très nettement dominés par les tablettes comme en Argentine où l'iPad a été lancé en 2010.

 

 

Influence espagnole

 

José Manuel Oliveros, directeur marketing de Grammata-Papyre Espagne ayant fait l'expérience du marché, a rapporté : « Nous vendons nos produits dans le Mexique, l'Argentine, l'Uruguay et la Colombie, et il offre des statistiques édifiantes. La première chose que je ferai remarquer, c'est que le comportement des consommateurs est loin d'être homogène entre les pays. Par exemple, tandis qu'en Argentine le rapport des lecteurs numériques vendus est de 80 % de notre chiffre d'affaires contre 20% pour les tablettes, au Mexique, c'est tout le contraire. Je pense que c'est parce que l'Argentine a une tradition forte de lecture. Cette supposition est soutenue par les ventes de contenu, qui en Argentine sont extraordinairement élevées. »

 

Les législations quant aux droits d'auteurs opposent également le Brésil au reste du continent. Si les éditeurs brésiliens ont droit à leurs propres copyrights, les régions hispanophones voient leurs droits d'auteurs détenus par les éditeurs espagnols qui leur assurent en contrepartie un apport commercial. C'est un signe que les contrées de langue espagnole sont non seulement proches par la langue, mais également par le marché, un détail qui pourrait faire obstacle aux géants de l'ebook.