Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Des pirates menacent les manuels scolaires

Bouder Robin - 09.06.2017

Edition - Société - piratage manuels scolaires - éditeur manuels scolaires - piratage livre


C'est la crise pour les éditeurs de manuels scolaires. Alors que leurs chiffres de ventes sont au plus bas, voilà que les pirates s'en mêlent pour envenimer les choses et proposer des contrefaçons à des tarifs plus abordables... Et avec le prix excessif des manuels, certains le voient plutôt comme un juste retour de bâton.


school Bag

Fort George G. Meade Public Affairs Office (CC BY 2.0)



Le chiffre d'affaires de l'éditeur de manuels scolaires Cengage Learning a chuté de 14 % en 2016 est n'est pas près de remonter. « Ce qui a changé, c'est que le nombre de faussaires sur le marché à grimpé dans les deux dernières années », explique Michael E. Hansen, directeur général de Cengage. Des marchés qu'il estime « non surveillés et non réglementés », où chacun vend et achète ce qu'il veut.

 

Il faut dire que la cible est facile : les manuels scolaires sont toujours autant sollicités par les étudiants, et les éditeurs ne cessent de faire grimper leurs prix. Les pirates ont trouvé le bon filon, et pendant ce temps, Cengage perd selon ses estimations entre 70 et 100 millions de dollars par an...

 

Les manuels scolaires gratuits tout aussi efficaces que ceux payants...
 

Pour contrer la menace, plutôt que de baisser leurs prix, les éditeurs Cengage et McGraw-Hill Education sont sur le point de mettre en place un sceau d'authentification sur leurs manuels, afin que le lecteur puisse aisément vérifier qu'il s'agit d'une version légitime du livre ; le Certification seal et le Prooftag utiliseront tous deux un système de QR code qu'il suffira de scanner sur son téléphone, et qui redirigera l'utilisateur vers des sites qui authentifieront le manuel. Facile d'utilisation, certes, mais sera-ce suffisant ?

 

Le tout est de savoir si les lecteurs se précipiteront effectivement sur l'application ou s'ils ne préféreront pas fermer les yeux et se rendre chez le revendeur du coin... On peut parier sur la deuxième option. Alors que les étudiants cherchent de plus en plus le moyen de mettre la main sur des manuels en open source ou des cours en ligne, les pirates, eux, réalisent des copies sensiblement convaincantes.

On peut même avancer sans trop se mouiller qu'ils sauront reproduire ces fameux QR codes, ou bien en réaliser d'autres qui redirigeront vers de faux sites d'authentification. Tout est possible, et ce fameux bouclier contre les pirates ne devrait pas faire long feu. Dans tous les cas, peu importe pour le lecteur, pour qui le principal est d'avoir un manuel... le moins cher possible.

Via The Digital Reader