medias

Des poètes britanniques prennent les musées comme source d'inspiration

Xavier S. Thomann - 10.05.2013

Edition - International - Cambridge - Poet Laureate - Joe Shapcott


Dans le cadre d'un projet mis en place par Carol Ann Duffy (Poet Laureate), plusieurs poètes britanniques ont été invités à composer des poèmes en lien avec des musées de Cambridge. Au total, dix poètes pour dix musées différents. Le résultat de cette initiative a été rendu public mercredi soir. 

 

 

Cambridge

Cambridge 

Anton Ruiter

 

 

Parmi les poètes retenus pour l'occasion, on peut signaler la présence de Don Paterson, d'Owen Sheers, de Jackie Kay, mais aussi Gillian Clarke et Jo Shapcott. Duffy a tenu à préciser la nature de ce projet : 

 

« Le projet s'intitule Seuils (Thresholds en anglais, Ndlr), un terme qui implique de nombreuses choses. L'image est celle d'une porte déjà ouverte, et c'est à nous qu'il revient de rentrer ; et c'est ce que ce projet a cherché à faire. Dès la naissance du projet, toutes les personnes impliquées ont dû passer le seuil. »

 

Si ce n'est pas très clair, il faut simplement se dire que le seuil dont il est question est celui du musée. Selon elle, il faut y rentrer pour « brouiller les frontières artificielles entre l'art et la science. » Vaste programme. 

 

Concrètement, chacun des poètes s'est concentré sur un thème en lien avec le musée. Par exemple, Jo Shapcott s'est intéressé au collier des chiens utilisés pour une expédition polaire, avec l'aide du Scott Polar Museum. Parmi les autres musées représentés, on trouve le Museum of Classical Archeology, la Cambridge University Library ou encore le Cambridge University Botanic Garden. 

  

(via The Guardian