Des taxes locales ? Amazon.com délocalise son activité

Clément Solym - 10.05.2011

Edition - Economie - amazon - demenager - eviter


L’État du Tennessee engage un procès contre Amazon.com, qui refuse de payer les taxes locales sur ses ventes en ligne. Amazon.com menace de délocaliser ses centres de traitement dans l'Indiana.

Les États peuvent contraindre Amazon.com à payer des taxes sur ses ventes si l'entreprise a une présence physique ou un «lien» avec cet état. L'entreprise a implanté au Tennessee deux centres de distribution et en construirait deux autres à Hamilton et Bradley, ce qui constituerait un lien ; de plus, alléger la fiscalité d'Amazon serait contraire aux lois sur la concurrence.

Paul Misener, le vice-président de la politique publique internationale d'Amazon.com, affirme au contraire que les centres de traitement sont « à l'écart de nos activités de détail. » (via Times Free press)

Imposer le commerce en ligne de la société représenterait 7 % de taxes étatiques et 2,75 % de taxes locales, ce qui correspondrait annuellement à 7 900 000 de dollars pour le gouvernement et 2,7 millions de dollars pour les collectivités locales.

La délocalisation

Amazon.com a investi cent trente-neuf millions de dollars dans les centres de traitement du Tennessee. Presque mille cinq cents personnes travaillent à temps plein et plus de cinq mille à temps partiel, pour distribuer de ses produits. L'entreprise « pourrait abandonner les centres de traitement, actuellement en construction dans les comtés de Hamilton et Bradley. »

Amazon.com a récemment cessé ses activités en Caroline du Sud, au Texas, au Rhode Island et dans l'Illinois pour échapper aux taxes.

Mais le Connecticut, New York, l'Arizona, la Californie, Hawaii, le Massachusetts, le Missouri, le Minnesota et le Vermont envisagent également de taxer le commerce électronique. (via Journal du net)

Le géant américain devra-t-il changer de stratégie ?