medias

Des textes inédits du poète Federico García Lorca traduits à la rentrée

Victor De Sepausy - 17.06.2020

Edition - Les maisons - Federico García Lorca - poète textes inédits - inédits traduction Lorca


AVANT-PARUTION – Des poèmes en prose, et autres textes, voici ce que l’on découvrira dans Une colombe si cruelle. Ces textes réunissent une nouvelle traduction de poèmes connus et d’autres, totalement inédits. Avec toujours cette esthétique de la cruauté et de la fantaisie grinçante, relève l’éditeur.



 
Une voix essentielle du XXe siècle, assure l’éditeur Bruno Doucey. « À travers les proses rassemblées et traduites par Carole Fillière, Une colombe si cruelle dévoile cet auteur emblématique sous un jour que peu de lecteurs connaissent : surréaliste et grinçant, cruel et facétieux, subtilement iconoclaste. Un ouvrage qui révèle de nouvelles facettes de Lorca, et qui nous invite à redécouvrir une œuvre d’une étonnante modernité ! »

Lorca, ajoute l’éditeur, c’est l’art « de briser les amarres des liens logiques pour que vogue librement le bateau des mots ». Et qu’on en juge !

Une colombe cruelle au cœur d’éléphant… Un coq qui perd son âme à mesure qu’une brodeuse emprisonne son chant dans le métier à tisser… Un homme qui verdit au gré des paysages qu’il traverse… La mère de Charlie Chaplin dont on emporte le corps dans une chaussette fine... Des amants assassinés par une perdrix… Cinq dames amoureuses d’un jeune homme soudain changé en papillon… Des étoiles qui clignent des yeux au rythme du télégraphe… Petit extrait : 
 

Rien de plus antipoétique que le lien logique entre deux objets de quelque espèce qu’ils soient. Il faut briser les amarres des liens visibles et invisibles. Il faut laisser les objets et les concepts aller librement où ils veulent, qu’ils luttent, qu’ils volent pour que le monde soit plus amusant et que puisse exister la véritable poésie. Vous, les poètes, avez une peur terrible de perdre la tête et un amour incompréhensible de la qualité logique. C’est absurde de te conformer à l’idée selon laquelle la chaussure n’a d’autre utilité que d’être chaussure et la cuillère cuillère. 
 

Federico Garcia Lorca (trad. Carole Fillière)



Les proses que rassemble cet ouvrage composé de nombreux inédits révèlent un Federico García Lorca au visage méconnu. Poèmes en prose, contes, nouvelles, peu importent les classifications. Le poète se joue des traditions et des codes avec la virtuosité d’un toréador des mots. Sa fantaisie est un enchantement.

Federico García Lorca est né le 5 juin 1898 dans le village de Fuente Vaqueros près de Grenade. Poète, dramaturge, prosateur, mais aussi dessinateur et musicien, il est l’auteur d’une œuvre qui fait de lui l’une des voix majeures de la littérature mondiale. En 1928, son « romancero » le propulse sur le devant de la scène poétique, mais il refuse d’y être identifié et décide d’explorer une autre voie, celle de la prose. 

Il sera fusillé en août 1936, entre Víznar et Alfacar, par des troupes phalangistes. Depuis, son nom est associé à ceux des victimes du franquisme — avec une triste résolution survenue en octobre 2018, dans les différentes enquêtes ouvertes.


[à paraître 3/09] Federico Garcia Lorca, trad. Carole Fillière — Une colombe si cruelle — Bruno Doucey — 9782362292934 – 16 €


Dossier - Les romans de la rentrée littéraire : 2020, l'année inédite


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.