Des textes inédits en semi-poche : 'Reprendre notre rôle d'éditeur'

Antoine Oury - 02.01.2015

Edition - Les maisons - label Préludes - Véronique Cardi - Le Livre de Poche Hachette


Le 7 janvier prochain, le premier livre de Nicolas Delesalle, Un parfum d'herbe coupée, sera publié par le nouveau label du Livre de poche, Préludes. Jusque-là, rien d'exceptionnel, jusqu'à avoir le roman entre les mains : son format est semi-poche, et son prix, médian entre les deux principaux formats de l'édition française. Le paperback sauvera-t-il l'édition française ?

 

 

 

 

Un premier tirage de près de 15.000 exemplaires est sorti des presses, précédé d'un « véritable engouement des libraires, de la presse, de certains blogueurs, pour ce premier roman publié chez Préludes », assure Véronique Cardi, directrice générale du Livre de Poche. Ce label est d'abord lié à un format, le semi-poche, 130X200, pour un prix entre 13 et 15 €.

 

Le planning éditorial comprend une dizaine d'ouvrages par an, « des premiers romans lorsqu'il s'agit d'auteurs français, et de premières publications en français lorsqu'il s'agit d'auteurs étrangers », précise Véronique Cardi. Pour 2015, 9 titres sont prévus, dont 2 premiers romans français. Le tout avec un ouvrage façon paperback, ce « poche de luxe » anglo-saxon.

 

L'intention n'est pas de proposer un grand format au rabais, mais bien de faciliter la découverte de jeunes auteurs, avec un prix attractif : « Les droits de traduction ne sont pas plus difficiles à négocier, puisque le paperback est complètement entré dans les pratiques anglophones. Pour les auteurs français, ce sont des rencontres qui ont fait naître cette envie de travailler ensemble, autour de ce format. »

 

Lorsqu'un grand nom n'est pas présent sur la couverture, ou qu'un prix littéraire manque à l'appel, le prix de l'ouvrage reste un des meilleurs moyens d'interpeller le potentiel lecteur, comme le montrent régulièrement diverses études, celle de Kurt Salmon étant la dernière en date. 60 % des lecteurs assuraient que le prix restait un obstacle à plus de lectures.

 

À la fin de chaque ouvrage sera proposée une sélection de quelques titres du catalogue du Livre de Poche, « avec un certain nombre d'ouvrages pour prolonger le parcours du lecteur, en fonction du domaine géographique, du sujet de l'ouvrage, de l'auteur, etc. ». Le catalogue de la maison, filiale de Hachette Livres, comporte 5000 titres, issus des catalogues grand format d'une soixantaine d'éditeurs. « Avec ces conseils de lecture, nous reprenons vraiment notre rôle d'éditeur par rapport à des algorithmes utilisés sur d'autres sites. »

 

Un site Internet, www.preludes-editions.com, sera prochainement actif, et les comptes de la maison sur les réseaux sociaux sont déjà opérationnels. Sur le site Internet, les lecteurs seront invités à publier leurs propres recommandations, mais les éditeurs n'interviendront pas sur ce support, précise Véronique Cardi. 

 

Directrice générale du Livre de Poche depuis le mois d'avril 2014, Véronique Cardi a créé la maison d'édition Les Escales, été responsable du label Feux Croisés chez Plon, et s'est illustrée au Seuil et Belfond.