Des ventes du Sony Reader faibles en France depuis le lancement

Clément Solym - 22.12.2008

Edition - Economie - Sony - Reader - ventes


Si Sony a annoncé la vente de 300.000 Reader aux États-Unis, le Japonais risque de ne pas se féliciter tout autant du succès de sa liseuse en France, puisque selon Les Échos, en dépit de l'accord avec Fnac et Hachette, il nne se serait vendu que 5000 modèles depuis le lancement en octobre. Ou alors est-ce à cause précisément de cette clause d'exclusivité que l'on n'a pas exploser les ventes ?

Reste que Sonye estime qu'on est « en phase avec les objectifs », mais que le constructeur ne délivrera pas de chiffres précis. On ajoutera que le manque de proposition de la part des éditeurs concernant les titres vendus, leur prix, encore bien trop élevé quand on parle de livre numérique et que le tarif lui-même de l'objet n'ont pas manqué de freiner les acheteurs potentiels... Ou bien encore le lancement du modèles PRS-700 aux États-Unis qui a quelque peu agacé certains consommateurs ?

Un acteur comme Bookeen, qui tout au long de l'année a multiplié les points de vente et les annonces de distribution s'en serait bien mieux sorti avec près de 10.000 exemplaires cette année, mais entre 20 et 25 % en France.

2008 ne sera pas l'année Reader, surtout que le jour officiel du lancement, on ne trouvait aucun modèle dans les étals, et qu'un retard de mise en vente nous était officiellement confirmé tant par Fnac que par Sony. Quant au catalogue de 2000 titres... L'accord d'exclusivité se maintenant jusqu'en mars, on a encore le temps de voir ce qu'il en sera réellement pour faire un réel bilan.

Outre-Atlantique, toutefois, la situation, si elle tourne à l'avantage de Sony qui n'est pas en rupture de stock, est clairement au désavantage d'Amazon, qui ne pourra pas fournir de Kindle avant février 2008.