Des ventes en croissance de 0,4 % : l'Italie renoue avec les lecteurs

Nicolas Gary - 09.05.2018

Edition - Economie - salon livre Turin - édition Italie statistiques - lecteurs livres italie


#SalTo18 – Le Salon du livre de Turin ouvrira ses portes ce 10 mai, fort d’une édition 2017 qui fut extraordinaire. En attendant, l’analyste Nielsen fournit les premières données sur l’état du livre en Italie. La croissance est au rendez-vous...


Bookstock Village
Salon du livre de Turin 2017 - ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Avec + 0,4 % en valeur au cours des quatre premiers mois de l’année 2018, le lectorat semble se consolider. Et ce, tant dans le nombre d’achats que dans les sommes que les Italiens investissent dans la lecture. À ce jour, 62 % des 14-75 ans assurent être des lecteurs. 

 

Pour cette 31e édition du salon du livre de Turin, les données Nielsen fournies par l’Associazione italiana editori montrent que les ventes sont en hausse partout. Seule la vente en ligne réalisée via Amazon n’est pas prise en compte par ce panel. 

 

D’après les estimations du bureau d’étude de l’AIE, incluant cet acteur, la hausse sur le premier quadrimestre pourrait être de + 1,5 %. 

 

Selon Ricardo Franco Levi, président de l’AIE, cette tendance conforte la situation positive de la fin de l’année 2017. En effet, pour 2017, le marché avait abouti à 1,445 milliard €, soit une hausse de 5,8 % en regard de 2016. Avec 88,6 millions d’exemplaires vendus, et 64 millions € réalisés pour le segment numérique, l’Italie retroussait sérieusement ses manches.

 

En outre, indique l’AIE, une croissance à deux chiffres pour le commerce électronique est, en ce début d’année, accentuée. A contrario, la vente en grande surface décline. Chose que confirmerait la fin constatée du déclin des lecteurs dans le bel paese. Si 2017 montrait des signes encourageants, 2018 rebondit sur les orientations prises l’an passé.

 

La littérature française invitée au Salon du livre de Turin 2018
 

« Les signaux qui se confirment montrent que notre marché se stabilise et n’a jamais eu autant besoin de politiques publiques de lecture pour nous aider à l’élargir et le rendre encore plus international, tout en faisant grandir le pays. »

 

Dernièrement, l’adoption d’un crédit d’impôt pour les libraires indépendants et les librairies appartenant à des groupes éditoriaux a pu pousser le secteur. « Cependant, la priorité pour nous tous doit être la lecture, depuis l’école, en tant que garantie pour l’avenir de notre pays. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.