Désinfection, quarantaine, accueil : les recommandations pour ouvrir les bibliothèques

Cécile Mazin - 29.04.2020

Edition - Bibliothèques - recommandations bibliothèques - ouverture établissements prêt - livre lecture prêts


Les professionnels semblent massivement opposés à ce que les établissements de prêt rouvrent leurs portes. Mais Edouard Philippe, en gentleman, leur a donné jusqu’au 11 mai pour trouver une solution. Cinq associations viennent de diffuser une série de recommandations, à défaut de consignes officielles, pour appréhender ce retour à l’activité.

Ouverture des bibliothèques
ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (photo d'illustration)
 

Rouvrir le 11 mai n’était pas souhaitable, assurait l’Association des Bibliothécaires de France, quelques heures avant l’intervention d’Edouard Philippe à l’Assemblée nationale. Matignon n’a pas dû entendre le message, et assurait que « les médiathèques, les bibliothèques […] si importants pour la vie culturelle de nos territoires pourront ouvrir leurs portes dès le 11 mai ». Dont acte.

Inquiétées, les associations professionnelles ont rappelé les différents arguments avancés à l’occasion d’une réunion du 21 avril, pour enfoncer le clou : 
 
– la fréquentation est très importante et les bibliothèques sont le premier réseau culturel de France ;
– le public séjourne souvent plusieurs heures pour lire, travailler, consulter internet ;
– s’y côtoient des publics intergénérationnels (du bébé à la personne âgée) ;
– les documents et les équipements font l’objet de nombreuses manipulations par le public : ils sont pris en main, feuilletés, reposés, empruntés, etc. Les ordinateurs sont très sollicités pour l’accès à internet ;
– le respect des gestes barrière est difficile à faire appliquer dans des lieux vécus comme des prolongements d’un domicile, en particulier pour les enfants ;
– les bâtiments nécessitent des adaptations et préparations afin d’intégrer les nouvelles règles de distanciation sociale : réaménagement des locaux, gestion des flux, adaptation des banques d’accueil et de prêt… (voir ici)
 

Bon, puisqu'il faut y aller...


Mais rien n’y a fait, que ce soit à Matignon ou à l’Élysée. Moralité, l’Association des Bibliothécaires de France, l’Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France, l’Association des Bibliothécaires Départementaux réagissent dans un document validé par le ministère de la Culture.

Conçu avec le Service du Livre et de la Lecture ainsi que l’Association Nationale des Conseillers pour le Livre et la Lecture, il énumère des recommandations spécifiques pour organiser la réouverture. 

« Pour ce qui est des recommandations sanitaires générales, il conviendra de s’en remettre aux consignes et validations de l’État. Une sollicitation des autorités sanitaires et des services compétents de l’État est en cours à ce sujet », indiquent les associations.

Leurs recommandations spécifiques découlent des fiches métiers du ministère du Travail et avis du Haut Conseil pour la Santé Publique du 24 avril 2020. Elles sont donc susceptibles d’évoluer.

Cependant, les organisations insistent sur trois points : 
• déconseillent une réouverture des locaux des bibliothèques aux publics dès le 11 mai, mais proposent un redéploiement progressif de leurs services ;
• proposent un calendrier de déconfinement par phases, avec un retour à la normale échelonné, en fonction des territoires ;
• sollicitent les services de l’État pour apporter tout éclaircissement, validation et préconisations pour la réouverture progressive des bibliothèques.

Un site spécifique, Biblio Covid, sera prochainement mis en ligne, réunissant une documentation plus large. Il sera régulièrement actualisé. En attendant, les recommandations peuvent être consultées et/ou téléchargées ci-dessous.




Commentaires
J'ai une amie intendante dans un collège qui prépare la réouverture pour lundi, c'est pas facile, mais l'équipe est motivée, il y aura même la cantine.

Pourquoi ce serait plus difficile en bibliothèque ? C'est sûr qu'il faut inventer une nouvelle façon de fonctionner, ça peut être positif.

J'ai vu aussi une boutique de vêtements qui a prévu un sens de circulation, condamné certaines cabines d'essayage etc
Sije puis me permettre, la différence avec une boutique, c'est que les gens y passent, et partent éventuellement avec un produit acheté, mais ne ramènent pas de livres potentiellement infectés, qu'il faut manipuler, désinfecter et obligatoirement mettre en quarantaine !!
Je crains que seul Covid profitera du déconfinement. C'est pas lui qui distribuera des masques et autres gadgets aux braves gens; non, il les bouffera tout crus. Je le vois qui rigole sous son tas de couronnes.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.