Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Despote, Bernard Pivot imposerait des livres de poche au bar des TGV

Victor De Sepausy - 02.08.2017

Edition - Société - TGV livres lecture - wagon bar SNCF - lecture numérique


On le reconnaît bien là, Bernard Pivot, qui a pris depuis quelques années l’habitude de twittouiller matutinalement. Réactions, pensées, espiègleries, tout y passe. Et avec les difficultés que rencontre la SNCF à Montparnasse, difficile de passer à côté. Pour l’occasion, Bernard Pivot s’imagine même « dictateur de la France ».


Bernard Pivot - Semaine de la langue française et de la francophonie
Bernard Pivot - ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Faut-il devenir despote pour imposer des livres de poche dans les wagons-bars des TGV ? C’est ce que présume Bernard Pivot dans un message particulièrement salué. « Dictateur de la France, j’obligerais la SNCF à ajouter aux bars des TGV un coin bibliothèque avec des livres de poche gratuits. »

 

 

 

Sauf que... cela existe presque déjà : en effet, la SNCF a renouvelé son offre e-LIVRE en novembre 2016, proposant une bibliothèque numérique pour les voyageurs TER et Intercités. Mais pour les TGV, il existe également une offre permettant de lire durant son voyage, suivant une sélection spécifique. 

 

Et puis, il existe également les différentes œuvres saluées dans le cadre du prix SNCF du polar. Depuis le 1er juillet et jusqu’au 31 août, tous les amateurs de polar peuvent découvrir Vagabond, roman de Franck Bouysse, (lauréat 2017 de la catégorie roman du Prix avec Grossir le ciel, au Le Livre de Poche). 

 

De même, Apache la bande dessinée écrite et illustrée par Alex W. Inker (Sarbacane) choisie par le grand jury populaire de la 17e édition du prix est également disponible gratuitement tout l’été sur l’application SNCF e-LIVRE. 

 

D’ailleurs cette bibliothèque offre même de consulter des livres audio, pour les publics malvoyants. 

 

Oui, bon, l'hibouq, c'est pour les chouettes ?
 

Problème : tout cela est en numérique. Et évidemment, Bernard Pivot aime le papier, il l’avait rappelé à ActuaLitté en nous tirant les oreilles.

Le président du jury du prix Goncourt nous expliquait voilà quelque temps que oui, les bons livres peuvent être numériques... « mais ils seront toujours sur papier. Je ne crois pas à cette histoire du livre qui ne serait que numérique et qui n’aurait pas de version papier. Je ne crois pas du tout à cela ».

 

Avant d’ajouter : « Si vous voulez que les librairies meurent, vous n’avez qu’à ne plus faire de papier, il n’y aura plus de librairies. C’est simple. » Les librairies, d'accord, mais les bibliothèques, elles ?

 

Le despotisme éclairé ne connaît pas de repos.


La Mémoire n'en fait qu'à sa tête – Bernard PivotEditions Albin Michel – 9782226397898 – 18 €