Dessins, jeux, coloriages : les réponses des auteurs au confinement

Antoine Oury - 17.03.2020

Edition - Société - auteurs confinement - confinement jeux - confinement coloriages


Comme l'ensemble des Français, les auteurs, illustrateurs, coloristes, traducteurs sont confrontés aux mesures de confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus. Si l'on imagine assez aisément les personnes exerçant des métiers créatifs profiter des prochaines semaines pour travailler, les difficultés inhérentes au confinement les concernent aussi. Des solutions se présentent, des propositions sont lancées, partagées avec les internautes. Petit tour d'horizon, non exhaustif.

Deux activités proposées par Elise Gravel, sur Facebook


Dans une série de textes publiés par le journal Le Parisien, Tatiana de Rosnay écrit son quotidien, sous le titre « Ma vie de confinée », une expérience aujourd'hui partagée par des millions de Français et, au-delà, des frontières, par bien plus d'individus dans le monde. Des mesures exceptionnelles se sont imposées à tous pour parer à la propagation du coronavirus et protéger un maximum de vies.

Sur les réseaux sociaux, devenus plus que jamais des réponses à la « distanciation sociale » imposées, autrices et auteurs ont trouvé des moyens de divertir, fasciner, stimuler les uns et les autres, dans une période où le quotidien se fait plus pesant.

Lewis Trondheim, sur Twitter, fait partie des auteurs qui sollicitent la créativité de leurs abonnés, avec des dessins à compléter pour tenter de remporter une carte postale personnalisée. Le rendez-vous est donné à 11 heures, chaque jour.
 


Autre initiative participative, très bien accueillie sur le réseau social Twitter : derrière le hashtag #Coronamaison, le game designer Oscar Barda a proposé de dessiner sa pièce de confinement idéale, pour constituer, à l'aide des participations, un gigantesque immeuble qui allège un peu l'idée de se retrouver enfermé pendant plusieurs semaines.
 
L'illustrateur Tim a fourni un « modèle » dépouillé, que les différents internautes participants n'ont plus qu'à remplir avec les coussins les plus moelleux, les plus grandes télés, les lits les plus douillets, les animaux les plus mignons... Un coup de pouce de Pénélope Bagieu, qui a avancé l'idée d'un cadavre exquis dessiné, et voilà la #Coronamaison poussée en tête des tendances...
 


 
 
 

Si les plus jeunes peuvent aussi bâtir leur coronamaison, des dizaines d'illustrateurs proposent de télécharger et d'imprimer des planches de coloriages basées sur leurs propres dessins : Cati BaurArthur de PinsPascal Jousselin ou encore Elise Gravel ont posté ces coloriages en accès libre. Et le dessinateur et scénariste Nob a trouvé la solution à ceux qui s'inquiètent pour les niveaux d'encres...



Et, dans l'inconnu, des auteurs songent même à s'essayer à d'autres formes de communication et d'expression, comme Maxime Chattam...
 

Et puis, Virginie Grimaldi, à l’instar d’autres parents, raconte ses journées de confinement, et les devoirs à faire avec les enfants. Une approche calquée sur le modèle des cartes postales Instagram qu’elle publiait, et qui furent adaptées en livre.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Chère mamie, j’espère que tu vas bien et que papy aussi. Premier jour de confinement, premier jour de cours à la maison. Pour l’instant, je gère, j’ai même personnalisé les exercices, comme tu peux le voir. J’espère qu’il n’y aura pas de divisions, sinon je devrai apprendre à mon fils à se servir d’une calculatrice. Je n’ai jamais compris comment ça marchait, à chaque fois que la maîtresse traçait une division au tableau, je croyais qu’on allait jouer au pendu. Ensuite, il a fallu occuper les heures. On a donc joué au Yam, au Lynx, au Chabyrinthe, au Cluedo, on a fait de la peinture et de la gym, on a cherché des insectes dans le jardin, on a vérifié sur mon menton si j’aimais le beurre, j’ai répondu à 46832 « maman », 76558 « regarde », j’ai prononcé 34 « attends, je m’occupe de ton frère », 36544 « bravo chéri » et 3 « laisse maman faire pipi tranquille », j’avoue qu’à un moment, j’ai songé à me faire disparaitre avec le chandelier du colonel moutarde. Ça va être long. Je te laisse, je dois aller m’extasier devant un caillou. Bisous à toi et à papy, prenez bien soin de vous. Ginie PS : j’espère que vous avez trouvé du papier toilette, il paraît que le triple épaisseur se porte désormais en rivière autour du cou.

Une publication partagée par Virginie Grimaldi (@virginiegrimaldi) le



Dossier - Coronavirus : S'occuper en période de confinement


Commentaires
#Clovis 19
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.