Deux départs très silencieux du Comité exécutif, chez Editis

Clément Solym - 11.05.2009

Edition - Economie - départs - comité - exécutif


Exclusif ActuaLitté : En janvier dernier, nous évoquions la passe morose dans laquelle se trouvait Editis, qui venait de licencier deux personnes du Comité exécutif, François Irrmann et Marie-Françoise Laget. Un « Opéra pour licenciement » qui était particulièrement dû aux emprunts à rembourser - rappelons que le rachat par Planeta d'Editis, alors détenu par Wendel, avait coûté la bagatelle de 1,026 milliard €.

Mais manifestement, deux autres personnes ont quitté le groupe, sans que l'on parvienne à savoir s'il s'agit de licenciements ou de démission.

En effet, Erwan Taton, qui occupait le poste de directeur financier est aujourd'hui remplacé par un certain Juan Odina, nous explique son secrétariat, tandis que Mathieu Quéré, anciennement directeur plan et développement disparaît aussi mais le nom de son remplaçant ne semble pas connu et que personne n'a pu répondre à nos questions.

Fait intéressant, M. Odina est espagnol. Intéressant non pas parce qu'il s'agit d'un joli pays, mais parce que José Manuel Lara, président de Planeta, nouveau propriétaire avait annoncé qu'Editis devait rester français, et que cette optique était pour lui importante. Le 23 avril 2008, il ajoutait « en ce qui concerne Editis, les équipes resteront en place et il n'y aura pas de réduction d'effectifs liée à notre acquisition ».

Certes, durant tout ce temps, les choses ont le temps de changer. Mais enfin, il est étrange que l'on ne parvienne pas à savoir ce qui s'est passé exactement, non ? Nous devrions obtenir plus d'informations dès demain.