Deux éditeurs et une professeure turcs arrêtés pour "terrorisme"

Clément Solym - 08.11.2011

Edition - International - turquie - censure - terrorisme


Trois intellectuels et éditeurs turcs ont été arrêtés alors qu'ils évoquaient des sujets que le gouvernement turc semble vouloir garder tabou (les minorités en Turquie, la guerre contre les Kurdes ou encore la question de l'Histoire telle quelle est officiellement présentée par le gouvernement).

Deniz Zarakolu, éditeur pour les éditions Belge et étudiant (en train de passer son doctorat) à l'université Bilgi d'Istanbul a été arrêté le 04 octobre dernier. Il venait de tenir une conférence sur « La Politique d'Aristote ». Celle-ci faisait partie des activités proposées pour l'Academie du BDP, le parti kurde de la Paix et de la Démocratie.

 


Le 28 octobre dernier, c'est le père de Deniz Zarakolu, Ragip Zarakolu, qui a été arrêté. Il est le directeur des éditions Belge mais il est aussi membre fondateur de l'Association des Droits de l'Homme et a été le président du « comité des écrivains emprisonnés » (pour le PEN de Turquie). Toujours le 28 octobre dernier, la professeure de science politique et de droit constitutionnel, Bürsa Ersanli a, elle aussi, été arrêtée. Elle devait prendre part le lendemain à une table ronde sur « Les questions controversées de l'histoire de la République turque ».

Ragip Zarakolu et Bürsa Ersanli sont accusés de « terrorisme » et resteront en prison jusqu'à leur procès. La police a aussi procédé à 48 autres arrestations dans les bureaux du BDP, qui est pourtant un parti officiel qui siège au parlement.