Poésie, culture, Olivier Poivre d'Arvor tranche dans les programmes

Nicolas Gary - 08.06.2015

Edition - Les maisons - Olivier Poivre d'Arvor - France Culture - programmes


À la rentrée, France Culture se séparera de deux émissions littéraires : Colette Fellous, productrice d’émissions depuis 1980 et Sophie Nauleau, animatrice de "Ça rime à quoi", ne se retrouveront plus sur la grille. Décision prise par la direction, qu’assure Olivier Poivre d’Arvor.

 

Statue de la Liberté, Paris,

Jeanne Menj, CC BY ND 2.0

 

 

Après "Nuits magnétiques", qui a couru sur les ondes entre 1990 et 1999, Colette Fellous animait "Carnet nomade", diffusée le samedi à 20 h. Romancière, elle proposait chaque semaine « d’explorer, à partir d’un invité, d’un objet, d’une ville, d’un fleuve, d’une recette de cuisine, d’un vêtement, d’un film ou d’une œuvre littéraire, tout ce qui entoure cet invité ou cet objet devenus soudain magnétiques, tout ce qu’ils suggèrent, croisant de nouvelles voix au passage ». Une invitation au voyage, radiophonique, qui ne sera pas reconduite. 

 

Selon Telerama, le directeur de la station aurait jugé l’émission « trop littéraire », et proposé malgré tout d’envisager une série pour l’été 2016.

 

De même, donc, pour Sophie Naulleau, victime d’un manque de succès : « Olivier Poivre d’Arvor m’a dit que l’émission ne générait pas assez de podcasts. Et il estime que d’autres sujets méritent d’être davantage mis en avant, comme la photographie », précise-t-elle.

 

L’émission "Ça rime à quoi" était l’unique émission tournée vers la poésie exclusivement – et l’une des dernières, tout simplement, à la radio. La fin d’un parcours, qui avait débuté en 2008, et que l’on pouvait écouter les dimanches à 20 h, pour une trentaine de minutes.

 

Ici, de l’internet à La Pléiade et du papier bible aux tirages limités, tous poètes à la même tablée ! Poésie numérique, revues, récitals, recueils, CD, DVD ou spectacles, tous à la même enseigne ! C’est le pari sans œillère de Ça rime à quoi. La règle est la même pour tous : une poignée d’alphabet en poche à tourner et retourner sans fin, magie sur le bout de la langue et que l’on compte sur les doigts de la main. Ne changent que l’horizon, le sang ou le fuseau horaire. 

 

Une pétition a été lancée pour tenter de faire revenir France Culture à la raison.

 

Cette interruption de l’émission ne peut manquer de relancer la question de la présence de la poésie dans les médias, et plus largement dans les lieux où se retrouvent les livres, librairies et bibliothèques. Éric Dubois, poète, avait d’ailleurs plaidé en faveur d’une ouverture plus grande de ce genre. « Non, la poésie ne s’adresse pas à une élite, oui, elle s’adresse à tout le monde. Elle est chant permanent du quotidien, langage de toutes les aventures humaines. »


Pour approfondir

Editeur : Lgf
Genre : poésie française
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782253145011

Anthologie Poesie Francaise

de Collectif

Anthologie de la poésie française De Villon à Verlaine Composer une nouvelle anthologie de la poésie française serait bien téméraire, si cette initiative n'avait ici pour justification pratique et pour fin d'offrir au plus grand nombre un modeste et durable viatique : pour les plus jeunes, à l'âge des premières découvertes littéraires, un bref et stimulant aperçu du somptueux domaine qui les attend ; pour les autres, un discret rappel des syllabes immortelles qui les ont enchantés. De ses origines médiévales (Rutebeuf , Villon) jusqu'à la fin du xixe siècle (Rimbaud, Laforgue), dans le cadre d'un art poétique codifié avant que ne commence l'aventure moderne d'une écriture libérée de toute contrainte, la poésie française est ici représentée par « ces vers qui chantent dans la tête alors que la mémoire est absente » (Verlaine). Présentation et notes par Annie Collognat-Barès.

J'achète ce livre grand format à 1.50 €