Deux livres et un documentaire sur les punks activistes Pussy Riot

Lauren Muyumba - 14.06.2013

Edition - International - Pussy Riot - Russie - Livres


La maison d'édition anglaise Granta Books, membre de l'Independent Alliance (groupe de dix éditeurs indépendants au Royaume-Uni) sortira au printemps 2014 un livre sur le groupe d'activistes russes Pussy Riot, qui sera signée par Masha Gessen. Les éditions Rough Trade viennent de publier un livre qui va raconter l'histoire de la bande en images. Et ce n'est pas tout : le documentaire Pussy Riot : Une prière punk, réalisé par Mike Lerner et Maxim Pozdorovkin, a été diffusé lundi 10 juin au soir, sur la chaîne HBO.

 

 

Pussy Riot

AK Rockefeller_CC BY-SA 2.0


 

La journaliste russe Masha Gessen, qui a écrit en 2012 un livre sur le président Poutine, The Man Without a Face: The Unlikely Rise of Vladimir Putin, parlera du passé du groupe politico-artistique, punk, féministe et activiste, et des conséquences de leurs actes protestataires. Max Porter, l'éditeur commissionné par Granta Books, a expliqué que Mash Gessen avait rencontré le groupe et qu'elle le connaissait très bien « sa compréhension de ce mouvement de protestation russe est sans égal ». 

 

Rough Trade va lancer le livre d'art Let's Start, A pussy Riot cette année, au Meltdown Festival de Londres le 15 juin. Créé en collaboration avec les Pussy Riot le livre retracera les évènements et les convictions du groupe tout en embrassant des causes plus larges : féminisme, droits des homosexuels, cause environnementale, liberté de parole. Ce livre est le fruit d'une collaboration entre différents artistes : Emely Neu,Yoko Ono, Jenny Holzer, Judy Chicago...

 

Les Pussy Riot (signifiant littéralement "émeute de chattes") ont été formées en 2011. Elles ont employé l'art et la provocation comme arme pour montrer leur désaccord face à la politique de Vladimir Poutine et promouvoir les droits des femmes en Russie.

 

En février 2012, la performance musicale du groupe encagoulé avait eu des retombées retentissantes. Leur chanson anti-Kremlin avait fait des ravages dans la Cathédrale de Moscou. La réaction du président Vladimir Poutine ne s'était pas fait attendre, en les accusant d'avoir commis un acte de « vandalisme » et de « haine religieuse ». A suivi leur procès, l'audience en cours d'appel et la prison. Sur les cinq membres du groupe, trois ont été arrêtées et deux emprisonnées.

 

De nombreuses voix pour clamer leur soutien ont surgi dans le monde entier.