Deux livres inédits de Stella Gibbons, 25 ans après sa mort

Nicolas Gary - 20.01.2014

Edition - International - Stella Gibbons - livres inédits - Jane Austen


L'auteure britannique fut régulièrement présentée comme la Jane Austen du XXe siècle. Et jusqu'à aujourd'hui, seule sa famille avait pu profiter de deux ouvrages inédits, mis à jour vingt-cinq ans après sa mort. Sa fille Laura Richardson et son petit-fils, Ben Richardson, ont découvert deux manuscrits inédits. Et en tant qu'ayant droits, ils se font une joie de les présenter au public. 

 

 

 

 

 

Pas de fausse joie cependant : l'éditeur et l'agent littéraire en charge des oeuvres de Stella sont actuellement en train de les étudier, pour déterminer s'il y a lieu de les publier. Autrement dit, on doit négocier sévèrement les contrats dans les arcanes de la maison. An Alpha et The Yellow Houses sont achevés, et Laura explique qu'elle aimerait beaucoup les voir paraître.

 

Négociations certainement plus complexes encore que Vintage Classics avait, en 2011, réédité 14 titres de la romancière, et vendu plus de 40.000 exemplaires durant les premiers mois, avec plusieurs réimpressions. Un appétit inattendu de la part du public, soulignait-on.

 

Chez Vintage Classics, aujourd'hui, on est très excité par ce que représentent ces nouveaux titres, mais il est encore trop tôt pour déterminer s'ils seront commercialisés. Le premier raconte l'histoire d'une femme qui quitte l'Extrême-Orient pour se rendre en Angleterre et devenir une auteure renommée, le second raconte une histoire de fantômes, à l'intérieur d'une maison où vivent des esprits.

 

« Ma mère s'était convertie au christianisme après avoir rencontré mon père - elle avait été élevée comme une athée - et ils ont touché au spiritisme », précise la fille. Raison pour laquelle le second roman évoque des questions comme la réincarnation. 

 

A ce jour, Stella Gibbons a publié une trentaine de livres, dont 23 romans. Trois seulement ont été traduits en français. 

 

Les livres de Stella Biggons sur Chapitre.com

 

 via The Independent