Deux nouvelles arrestations dans le monde de l’édition chinoise

Elodie Pinguet - 16.02.2017

Edition - International - arrestation Chine - livres illégaux - liberté d'expression


Depuis novembre 2015, une vaste chasse à l’homme sévit en Chine. Les autorités de la République Populaire de Chine enchaînent les arrestations d’éditeurs ou de libraires accusés de publier ou partager des ouvrages dévoilant les mauvais côtés de la politique chinoise. Récemment, ce sont deux nouveaux professionnels qui ont été arrêtés.

 

(Lianqing Li, CC BY NC 2.0)

 

 

Les deux hommes, Dai Xuelin et son associé Zhang Xiaoxiong, sont basés à Pékin, et travaillent au sein de la Guangxi University Press. Ils ont été arrêtés pour « opération commerciale illégale ». Ils auraient vendu sur le continent des livres considérés comme illégaux, publiés à Hong Kong. Dai Xuelin a été condamné à cinq ans de prison et Zhang Xiaoxiong à 3 ans et demi.

 

Apparemment, les autorités qui ont traité l’affaire, celles de Ningbo, sont les mêmes qui ont enquêté sur les cinq libraires et éditeurs liés à la librairie Causeway Bay Books arrêtés fin 2015. Sur les cinq dissidents du régime, Lu Bo, Lin Rongli, Zhang Zhping et Lam Wing-Kee ont été libérés. Ils sont restés discrets, à part Lam Wing-Kee qui avait témoigné après sa sortie en juin 2016, pour dénoncer les pratiques du régime.

 

Seul Gui Minhai, propriétaire de la maison d’édition Mighty Current Publishing, liée à la librairie Causeway Bay Books, est encore en détention, depuis bientôt un an et demi. Pour justifier son arrestation, il avait dû faire des confessions filmées où il avouait être responsable d’un accident de la circulation survenu dix ans plus tôt à Ningbo. Une vaste mise en scène qui aurait savamment été orchestrée par le régime.

 

Il faut dire que sa maison d’édition ne leur fait pas honneur, s’appliquant à publier des ouvrages critiques sur l’élite chinoise. Dans le cadre juridique propre à Hong Kong, ces livres sont légaux, mais malheureusement pas dans la loi de la Chine continentale.

 

Il n’a pas été précisé si les deux hommes récemment arrêtés avaient un lien quelconque avec Causeway Bay Books.

 

Ces arrestations à Hong Kong avaient provoqué une vague d'indignation au sein des organismes internationaux et professionnels de l'édition, qui parlaient d'atteinte à la liberté et de frein à la liberté d'expression à Hong Kong.

 

Via SouthChinaMorningPost