Deux Tchèques devant la justice pour avoir publié les discours d'Hitler

Nicolas Gary - 27.07.2013

Edition - Justice - Adolf Hitler - discours - génocide


Peut-on publier un livre dans lequel se retrouvent les discours d'Adolf Hitler, justifiant le génocide que les nazis ont mis en oeuvre ? Deux citoyens chèques, un éditeur et son assistant devront en répondre devant la justice, a affirmé un porte-parole de la police de Brno, Petra Vedrova. Ce dernier assure que les deux hommes ont été inculpés pour la parution, l'an passé d'un pareil livre. 

 

 

 

 

Pavel Kamas est le gérant de la maison d'édition Guidemedia, qui avait fait paraître l'ouvrage, et Lukas Beer en avait rédigé la préface et les différents commentaires et annotations qui le jalonnent. Sous deux semaines, les deux hommes devront paraître devant le juge, avec le risque de cinq années de prison, pour avoir assuré la promotion du nazisme.

 

Avec un tirage de 10.000 exemplaires, le document retranscrit de nombreux discours d'Hitler, des années 39 à 42, au fil des 650 pages. Il ne peut cependant être acheté que sur internet. Tout un site est dédié à ce livre rassemblant plusieurs documents annexes et un contexte historique. 

 

L'éditeur, dans sa présentation, met pour sa part en avant les qualités d'orateur du dictateur allemand, qui a su emporter l'adhésion « de millions de personnes, venues de tous horizons et de toutes conditions, que ce soit dans des réunions privées ou dans les bars de Munich, et à l'occasion de milliers de meetings ultérieurs ». Et il s'interroge sur l'intérêt d'étudier ces prises de parole. 

 

C'est également la première fois dans la littérature tchèque que ces discours sont traduits en version intégrale, et tels qu'Hitler les prononça, pour répondre à la question : « Que savons-nous du contenu de ces discours ? » Et d'assurer que l'analyse portée par le journaliste et historien Lukas Beer, sont autant d'éléments pour mieux comprendre.

 

Or, selon la police, l'ensemble de l'édition se résume finalement à une approbation du génocide. Pour les experts sollicités dans cette histoire, très critiques, les discours ne sont que des instruments de propagande, et sans l'intervention de réels historiens spécialisés, ils peuvent devenir dangereux. Pavel Kamas défend à ce titre son préfacier, comme « un auteur de premier plan et expert dans ce domaine ». Un point qu'il faudra démontrer devant la cour. 

 

L'affaire, en République tchèque, a provoqué une vive polémique, notamment parce qu'elle s'apprête à redéfinir les conditions d'application de sanctions légales, en dessinant les contours de ce qui est criminel, de ce qui ne l'est pas.  L'un des problèmes posés, c'est la présence du livre sur un site de vente, une librairie en ligne, qui se montre plus que favorable aux positions d'Hitler. Un marketing de l'extrémiste, accessible à tous, voilà bien un point qui suscite de vives interrogations. 

 

Pour l'éditeur, cette procédure est une ingérence flagrante, et une attaque directe portée contre la liberté d'expression. Et d'assurer qu'il luttera « contre cet arbitraire, par tous les moyens ».