Deuxième tournée du grand concours de traduction Morgon Lapierre

Claire Darfeuille - 29.04.2016

Edition - International - Traduction littéraire - Concours Morgon Lapierre - Printemps de la traduction


L’Union des Traducteurs et non-traducteurs de Villié-Morgon vous propose de « gagner beaucoup de vin, d’une belle manière », en traduisant le texte A philosophical cowboy. Tous en selle, donc, avant le 20 mai, date limite d'envoi des traductions. Les prix seront remis le dimanche 29 mai en clôture du Printemps de la traduction au café Les Nautes (Paris IV).

 

 

 

Pour cette seconde édition, les organisateurs ont choisi d'arpenter les grands espaces américains avec le texte "A Philosophical cowboy", tiré de Cowboy and Western Songs Lead Line and Chords, Fine& FIne. Trois prix seront décernés par le jury : le Grand Prix, le Prix de la Musicalité et le Prix du Rodéo. Chaque prix est doté d'un jéroboam et de trois magnums de Morgon Lapierre 2015 qui devraient stimuler la créativité des traducteurs. 

 

Ce concours a été relancé l’an passé par Arthur Lochmann, traducteur de l’allemand et de l’américain, notamment pour la collection Western d’Actes Sud, et Matthieu Lapierre, fils de Marcel, en hommage à Alain Braik, éditeur et écrivain, surnommé également "L’Ingénieur Liberté". Les lauréats de la précédente édition avaient planché sur un texte de Bertold Brecht, La Ballade des pirates et gaiement célébré leur récompense au café La Pointe du Grouin (voir notreactualitte

 

Changement de décors, mais ambiance aussi festive garantie aux Nautes, pour ce second gala oeno-poétique qui clôturera, avec le groupe de ryhtm & blues et soul music Le grand duc du Kansas, le Printemps de la traduction organisé par l'ATLAS, Association pour la promotion de la traduction, du 25 au 29 mai 2016. 

 

Les traductions sont à envoyer à contact@ingenieurliberte.com et voici le texte de la chanson et son épineux refrain, it’s root hog or die...

 

 

A Philosophical Cowboy

 

On the Double Circle Range where the grass grows green 
The cattle get wild and the broncs get mean 
And the calves get bigger as the days go by, 
So we got to keep a-rimming, boys, it's root hog or die.

In the morning after breakfast about daylight; 
Throw your saddle on a horse and pull your cinches tight 
Your bronc may jump crooked or he may jump high 
But we all got to ride them, boys, it's root hog or die.

Oh, the hills are rough and rocky but we got to make the drive 
When you start a bunch of cattle you better come alive 
If you ever get a maverick you must get him on the fly 
So you better take to them, boys, it's root hog or die.

When the long day is over you'll be glad to see the chief 
With a pot of black coffee and another full of beef 
And some sour dough biscuits to take the place of pie 
When he hollers, "Come and git it," it's root hog or die.

In the middle of the night it is sometimes awful hard 
To leave your warm blankets when you're called on guard 
And you pass the weary moments while the stars are in the sky 
Humming to the cattle, boys, it's root hog or die.

Sometimes it's dreadful stormy and sometimes it's pretty clear 
You may work a month and you might work a year 
But you can make a winning if you'll come alive and try 
For the whole world over, boys, it's root hog or die.


Texte tiré de Cowboy and Western Songs, Fine & Fine, tous droits réservés