Devinez quels livres contient la bibliothèque de Donald Trump à la Maison-Blanche...

Clément Solym - 01.02.2017

Edition - International - livres bibliothèque Donald Trump - Maison blanche bibliothèque - lectures livres Trump


Étant donné l’impopularité de Donald Trump dans l’ensemble de la profession du livre, difficile de croire que l’homme est un féru de lectures. Le 45e POTUS – President of the United States – a une bibliothèque de tweets impressionnante. Mais si l’on parle de bouquins, ça devient rapidement désertique.

 

Desert

Moyann Brenn, CC BY 2.0

 

 

Une photo a circulé sur Twitter, plongeant dans un certain désarroi les internautes. Depuis une dizaine de jours, la signature de décrets, notamment sur l’interdiction d’une immigration ciblant neuf pays, met le feu dans le monde entier. Pour démontrer qu’il est bien le pitre populiste, image véhiculée durant toute sa campagne, le cliché dérobé se pose là.

 

En effet, la bibliothèque du cliché est située dans la Maison-Blanche, et constitue fort logiquement un reflet de celui qui l’a remplie. En l’occurrence, huit livres, et cinq titres. Autrement dit, des exemplaires en double.

Voici tout ce que l’on peut trouver dans la vieille bibliothèque du Département d’État. Une sorte de métaphore parfaite de ce que l’administration Trump peut être.

 

 Alors, analysons les ouvrages : on y retrouve bien la mégalomanie du bonhomme Trump, puisque TOUS les livres sont signés, ou cosignés par Donald. Ainsi The Art of the Deal, Trump 101, The Midas Touch, écrit avec Robert T. Kiyosaki, disposent d’un exemplaire unique. En revanche, on en trouve deux de Crippled America (grand format et audiobook), et deux autres de Great Again. 

 

États-Unis : l'édition et Amazon organisent la résistance à Trump 

 

« If you go home with a person and they don't have any books, don't fuck them », avait dit John Waters, réalisateur et acteur américain, lui-même auteur de plusieurs livres. Il n’est pas forcément utile de traduire : cela tombe sous le sens. Mais tomber sur des ouvrages soit à la gloire de la personne chez qui on se trouve, ou signés de son nom, doit-il inciter à la clémence ?

 

Donald Trump, en pleine campagne, avait assuré que pour les livres, il n’avait pas vraiment le temps : sur son bureau, on trouvait plus facilement des magazines qui parlent de lui. D’ailleurs, dans l’un de ses livres de 2006, Trump 101 : The Way to Success, il recommandait aux entrepreneurs soucieux de réussir de lire... sa propre autobiographie, The Power of Positive Thinking, coécrite avec Norman Vincent Peal.

 

Non seulement Donald Trump ne lit pas, mais, surtout, il n’a rien d’autre que lui-même à recommander. Et ça, ce ne sont pas des faits alternatifs.