Dévorer un livre ou une pizza ? Les habitants optent pour les deux

Clément Solym - 05.05.2009

Edition - Société - dévorer - pizza - livre


Il avait menacé de manger un livre, et plus particulièrement un exemplaire de To Kill a Mockingbird de Harper Lee, si tous les habitants des îles Kelleys (Ohio) n'avaient pas lu leur exemplaire entre le 1er mars et le 16 avril. Il n'aura peut-être pas à le faire.

David Kipen, directeur du programme Big Read a pour récompensé organisé une pizza partie avec les insulaires, histoire de changer de régime alimentaire.

Petit retour en arrière : les 131 habitants des îles ont décidé de prendre part au projet de David, qui s'inscrit dans le National Endowment for the Arts, visant à promouvoir les arts. Plus précisément, Big Read vise à faire la promotion de la lecture, tout en incitant les personnes d'une communauté à se réunir et discuter d'un livre. Et depuis 2006, plus de 400 villages y ont pris part, sans que l'on n'exerce une quelconque influence.

Et tous les habitants se sont alors prix au jeu et mis à lire le livre de Lee : durant un mois et demi, tous les insulaires ne parlaient plus que de cette histoire et ceux qui n'avaient pas commencé la lecture étaient facilement reconnu et identifiés.

Pour David, la mission est un succès grâce à l'aide de la bibliothécaire qui s'est coupée en quatre pour obtenir les ouvrages - gratuitement offerts aux habitants par le NEA et des fonds locaux recueillis. Le bilan est même plus étonnant encore, puisque 100 % des 131 habitants ont joué le jeu de cette lecture et de ce défi. « Là où nulle part, cela n'avait été un objectif », explique David, tout le monde l'a pris au sérieux.

L'aventure a de beaux jours devant elle. On ignore si pour la pizza partie, 100 % des gagnants se sont présentés...