Didier Porte gagne son procès contre Arthur

Clément Solym - 21.09.2011

Edition - Justice - porte - diffamation - arthur


La Justice a tranché. Jeudi dernier, Didier Porte a été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris.

Le chroniqueur et humoriste était poursuivi en diffamation par l’animateur de télévision Arthur, suite à la publication d’un article publié en janvier 2010 dans Sine Hebdo, où Porte qualifiait Arthur de « truqueur » et l’accusait d’avoir fait sa fortune sur le dos du service public.



« C’est l’histoire d’un multimillionnaire vulgaire et truqueur qui a fait fortune en pillant allègrement dans les caisses du service public (l’affaire des animateurs-producteurs dans les années 90 ) », racontait Didier Porte dans son article, rappelant le prêt accordé par France Télévisions à Arthur pour monter sa société de production.

Pour sa défense, l’ancien chroniqueur de France Inter avait pointé devant les magistrats de la 17e chambre correctionnelle « la présence abusive d’Arthur à la télévision », qui « profite de sa puissance médiatique pour s’acheter une carrière d’humoriste, il a bénéficié d’une certaine complaisance de la presse », explique à l'AFP Didier Porte, auquel il était réclamé 15.000 euros de dommages et intérêts.