Didier Van Cauwelaert ne se connaît pas d'exclusivité

Clément Solym - 12.07.2011

Edition - Les maisons - cauwelaert - transfert - editeur


Eh voilà : il suffit que le Figaro rapporte qu'un nouvel ouvrage de l'écrivain niçois Didier Van Cauwelaert sortira aux Editions Michel Lafon, pour qu'immédiatement, les foules s'embrasent.

Enfin, s'embrasent... durant les vacances d'état, ce genre de terme est à manipuler avec précaution.

Reste donc que le Didier s'est décidé à contacter le quotidien, pour lui expliquer que nul contrat d'exclusivité ne le lie à la maison de l'un ou de l'autre.

Et pour cause : son précédent ouvrage, l'Enfant qui venait d'un livre, a été publié chez Prisma, les romans sont traditionnellement publiés chez Albin Michel et ses pièces de théâtre sont publiées chez Actes Sud.

Donc, il ne saurait s'agir d'un « transfert », précise-t-il à nos confrères, histoire de rassurer son éditeur.

Donc, pour résumer : Journal intime d'un arbre paraîtra chez Michel Lafon, et le prochain roma, sera publié par Richard Ducousset, d'Albin Michel, et s'appelera J'ai perdu Albert.

C'est qu'en même temps, autour de Cauwelaert, quelques couacs s'étaient fait entendre, concernant la publication numériques de Thomas Drimm, initialement lancé par Smart Novel, mais repris, un peu incidemment par Albin...

via Figaro http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2011/07/08/10001-20110708ARTFIG00690-didier-van-cauwelaert-sans-exclusive.php