Dinesh D'Souza, écrivain anti-Obama épinglé pour fraude électorale

Julien Helmlinger - 21.05.2014

Edition - International - Dinesh D'Souza - Etats-Unis - Justice


Dinesh D'Souza est un écrivain, populaire dans les milieux conservateurs américains. Il est non seulement auteur et réalisateur, mais aussi très virulent contre le président Barack Obama et défenseur de valeurs chrétiennes. Ce mardi, à New York, jugé pour suspicion de fraude à la législation sur le financement électoral, l'accusé a plaidé coupable. Afin de soutenir une candidate au Sénat, il a monté sa combine et contourné le plafond légal.

 

 

Crédits ; Dinesh D'Souza

 

 

Dinesh D'Souza, comme le rapporte l'agence France-Presse, est notamment l'auteur de The roots of Obama's rage, un bouquin qui entend décortiquer « la rage d'Obama ». Avec un président que l'auteur présente sur son propre site comme « un homme plus étrange, plus déterminé et exponentiellement plus dangereux que vous ne l'aviez jamais imaginé ».

 

Le cas frauduleux remonte à 2012. Comme le confie son avocat Benjamin Brafman, Dinesh D'Souza a monté son système avec l'aide de deux autres personnes, au moment de faire donation financière à une candidate républicaine au Sénat américain. Les complices ont donné 10.000 dollars par tête à Wendy Long, un montant total de 20.000 dollars que l'écrivain aura alors remboursé.

 

Sauf que la loi fédérale fixait le plafond des dons d'un particulier au montant total de 5200 dollars, par élection et par candidat. Le voilà donc dans le collimateur de la justice. Pour Benjamin Brafman, qui fut également l'avocat de DSK en 2011, la ligne de défense était cette fois plus simple. Il explique : « M. D'Souza a accepté d'assumer sa responsabilité. »

 

Pour les faits reprochés, l'écrivain s'expose à une peine allant jusqu'à deux ans de prison et 250.000 dollars d'amende. Celle-ci sera prononcée au cours du mois de septembre.