Directive droit d'auteur : les industries culturelles d'Italie interpellent les parlementaires

Nicolas Gary - 13.03.2019

Edition - International - parlement européen directive - Italie directive européenne - droit auteur directive


Les députés européens d’Italie viennent de recevoir un courrier signé par une vingtaine d’associations représentatives des industries culturelles. Elles plaident en faveur de l’approbation de la directive européenne sur le droit d’auteur, rappelant le poids économique de leurs activités.

EU Flagga
Bobby Hidy, CC BY SA 2.0
 

Avec 48 milliards € de chiffre d’affaires, les 19 associations signataires représentent un million d’emplois, « et constituent un patrimoine d’excellence pour notre pays et pour l’Europe. Soyez de fiers témoins de ce patrimoine. Protégeons notre ADN en tant qu’Italiens et qu’Européens », clament-elles.

Inscrite à l’ordre du jour de la session du Parlement européen à la fin du mois de mars, la directive sur le droit d’auteur doit être validée, insistent les organisations. 

« La directive consiste essentiellement à actualiser la législation en vigueur, en fonction d’un nouveau contexte technologique, socioéconomique et social, afin de rémunérer équitablement le travail des auteurs, des artistes, des entreprises et des millions de personnes qui y travaillent », poursuivent les signataires.

« Un compromis qui, sans toucher le moins possible aux libertés des utilisateurs, responsabilisera davantage les opérateurs web. Avec ce contenu et cette richesse créative, ils ont construit un empire économique et financier en quelques années. »

Et de poursuivre : « Dans le même temps, les droits des utilisateurs sont renforcés par la création de nouvelles exceptions qui répondent aux besoins de la culture du pays en matière de recherche, d’éducation et de conservation. Elles protègent de la créativité des utilisateurs de plateforme, lorsqu’ils citent ou critiquent les œuvres d’autrui ou pratiquent de la parodie, des caricatures ou du pastiche. »

En tant qu’ambassadeurs, les parlementaires sont donc appelés à prendre leurs responsabilités – donc, adopter la directive.

Parmi les signataires, on retrouve l’Associazone italiana editori, ainsi que l’Associazione Italiana Librai. 
 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.