Disparition de l'éditeur de polar breton Alain Bargain

Clara Vincent - 27.11.2019

Edition - Les maisons - décès Alain Bargain - Editions Alain Bargain - polar régional Bretagne


Alain Bergain, éditeur et fondateur de la maison d’édition du même nom qui érigea le polar breton comme un genre à part entière, est décédé à l’âge de 79 ans. L’annonce a été faite sur la page Facebook de la maison d’édition, ce mercredi 27 novembre, par son fils Carl, aujourd’hui à la tête de la maison. 
 
Saint-Brieux de mille feux de Jacques Minier paru au format poche en septembre 2019
 
 

« J’ai la lourde tâche de vous faire part du décès de mon père, Alain Bargain, fondateur de la maison d’édition. Il s’est éteint après avoir lutté toute cette année contre un cancer. L’entreprise sera fermée jusqu’au lundi 2 décembre en hommage à sa mémoire », peut-on lire. 
 

Né à Quimper en 1940, Alain Bargain baigne dès l’enfance dans l’univers de l’imprimerie. Après avoir débuté en tant qu’apprenti dans l’entreprise familiale implantée dans le Finistère depuis 1820, il en prendra la direction en 1972. 

En 1990, il fonde sa propre maison d’édition, qui porte son nom. Spécialisée dans la publication du polar breton, la maison est l’une des premières à forger au genre régional brezhois ses lettres de noblesse. 


L’aventure commença avec la publication de Les Bruines de Lanester, un roman policier écrit par Jean Failler. Cette publication tirée alors à 2500 exemplaires, connu un certain succès auprès des lecteurs et permis à l’éditeur de véritablement lancer ses affaires. Et ce, jusqu’à faire de sa maison une référence du roman policier régional. 


Implantée à Quimper, la maison d’édition a su, depuis plus de vingt ans maintenant, instaurer un véritable lien de proximité avec la population bretonne. Son catalogue compte aujourd’hui une soixantaine d’auteurs locaux. Dernière preuve, s’il en fallait, de son succès : la maison a atteint en 2015, le cap les 2 millions d’exemplaires vendus.


Alain Quimper, que ses confrères surnommaient « papy polar » avait définitivement pris sa retraire en juin 2017, pour laisser son fils Carl lui succéder.




Commentaires
C est avec émotion et nostalgie que j apprends le décès de monsieur Bargain.je conserve un souvenir ému de ces quelques semaines de travail au sein de l imprimerie Bargain.c était un bon homme comme on n en fait plus ! Qu il repose en paix. Pensées affectueuses à Mme bargain et ses enfants

Léna
Toutes mes condoléances. downer

Vive le polar breton !
Je suis trop heureuse d'avoir rencontré sur mon chemin cette très belle et généreuse personne. A l'écoute, disponible et tellement captivant quand il nous racontait ses histoires. Les "petits rdv du samedi midi" au Bar Iodé de Quimper nous mettaient en joie car Alain était là et il nous rendait heureux.

Un grand MERCI Alain....RESPECT Monsieur Bargain.
Merci pour cet hommage mérité à un homme de caractère qui a su tenir le cap, contre vents et marées, en implantant peu à peu en France le concept de polar régional. Depuis, il a été copié en Bretagne, puis en France un peu partout. Dans la littérature et même à la télé avec notamment la série Meurtre à... J'ai l'honneur d'être l'un des auteurs de la collection et d'avoir bien connu Alain, un personnage inoubliable dont la Bretagne peut être fière. Bernard Larhant
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.