Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Disparition du romancier et dramaturge David Storey

Elodie Pinguet - 31.03.2017

Edition - International - David Storey romans théâtre rugby - Saville Man Booker Prize - Le prix d'un homme film


David Storey, ancien joueur de rugby, dramaturge et romancier britannique, s’est éteint le 27 mars à l’âge de 83 ans, des suites de la maladie de Parkinson. Il était notamment célèbre pour ses pièces de théâtre, jouées dans une soixantaine de pays à travers le monde.

 

Avec Saville, il obtient de Man Booker Prize en 1976

 

 

David Storey est né dans le Yorkshire en 1933. Son père, mineur, réussit à l’envoyer à l’école. Il ira ensuite dans une école d’art. Pour financer sa scolarité, David signe un contrat avec un club de rugby, le Leeds Rugby League club.

 

En parallèle de ses études, il commence à écrire des romans. Sa première publication se fera en 1960 avec This Sporting Life, roman présentant l’histoire d’un mineur devenant champion de rugby.

 

Le roman sera adapté en film en 1963, titré en version française Le Prix d’un homme. Le scénario est signé David Storey lui-même. Les deux acteurs principaux, Richard Harris et Rachel Roberts, seront nommés aux Oscars pour leur rôle dans le film tandis que Richard Harris empoche le prix d’interprétation du Festival de Cannes.

 

 

La grande majorité de ses écrits met en scène des mineurs ou des enfants. En 1976, il remporte le Man Booker Prize pour son roman Saville, sur un fils de mineur. Deux autres de ses romans ont été présélectionnés pour le prix, Radcliffe et Pasmore.

 

Ce sont surtout ses textes de théâtre qui vont contribuer à faire connaître David Storey à l’international puisque ses pièces ont été jouées dans environ soixante pays. En 1966 c’est sa pièce The Restoration of Arnold Middleton qui l'envoie sur les planches en étant jouée à Édimbourg.

 

Le succès rencontré va l’amener à écrire rapidement cinq nouvelles pièces. Trois seront jouées entre 1969 et 1970 au Royal Court Theater à Londres : In Celebration, The Contractor et Home.

 

Les pièces de théâtre de David Storey présentaient généralement des personnages en contraction « avec leurs racines, leur environnement, leur travail, leurs relations et leur identité intérieure ». Selon lui, ce sont des pièces qui « demandent une vision plus complète et plus grande de la vie ».

 

Bien que les textes font état des tensions entre les différentes classes sociales de la Grande-Bretagne, elles ont réussi à toucher le monde entier toutes classes confondues.

 

Via NYTimes