Dispositif d'aides du CNL pour les Revues : "une nécessité de sélectivité"

Clément Solym - 27.01.2015

Edition - Société - dispositif CNL aides - revues financement - impression routage


Le financement par le biais de subventions annuelles accordées aux revues « vise à soutenir les coûts d'impression et de routage de revues littéraires et scientifiques de langue française d'excellence, publiant des textes de création, de savoirs ou de débat ». Les changements apportés tendent vers plus de maîtrise des dépenses.

 

revue cover 25 nov 1961
JANWILLEMSEN, CC BY NC SA 2.0

 


L'instauration d'un numérus clausus n'est pas souhaitée mais la nécessité de sélectivité est réaffirmée afin de ne pas poursuivre une reconduction quasi automatique comme aujourd'hui.

 

En conséquence, à partir des travaux du groupe de travail, le CNL propose d'examiner les aides aux revues sur une même session afin d'avoir un examen global, un alignement des critères de sélection des revues avec ceux des aides à la publication (taux d'aide de 5,15, 25 ou 35%, taux de concours en fonction de la qualité de la revue. Un plafond d'aide a été envisagé à 15 000mais à revoir par le CNL).

 

Les coûts de conversion numériques et de promotion seront intégrés. Les seuils de diffusion minimum actuels sont maintenus à 250 en fiction et 300 en non fiction, avec l'exclusion des revues dont la diffusion est inférieure à 50% du tirage.

 

La suppression de l'aide aux sociétés d'amis d'auteurs, sous la forme non plus d'un soutien au fonctionnement, dérogatoire au régime général des aides du CNL comme l'a souligné la Cour des comptes mais d'un soutien à leur activité de publication.