Distribution de capotes pour “protéger” le droit d'auteur, au Parlement européen

Nicolas Gary - 12.09.2018

Edition - Société - directive droit auteur - parlement européen Strasbourg - capotes protéger relations


Pour l’ultime opération afin de tenter d’infléchir le vote des parlementaires sur la directive européenne Droit d’auteur, il fallait marquer les esprits. À l’initiative de la SACEM, qui a assuré toute la logistique, avec le GESAC (Groupement Européen des Sociétés d’Auteurs et Compositeurs), c’est une distribution de préservatif qui a vu le jour. Devant le parlement européen...



Crédit Marie Sellier

 

« On a le sentiment que tout est déjà joué, mais il fallait se faire entendre une dernière fois », nous indique Marie Sellier, présidente de la Société des Gens de Lettres. Présente tant à titre personnel que pour représenter l’organisation d’auteurs, elle a pris part à cette déconcertante distribution de capotes.

 

« Nous avons repris une idée lancée voilà quelque temps par le SNAC, qui, dans une campagne, voulait sensibiliser à la question des rapports entre auteurs et éditeurs. Et la nécessité d’avoir des relations “protégées”. Nous l’avons simplement modulé avec les Gafa », poursuit-elle.

 

Distribution de préservatifs à Strasbourg Distribution de préservatifs à Strasbourg
 

 

Distribution de préservatif, avec des slogans on ne peut plus évocateurs : « Let’s play safe » ou encore, « Don’t get screwed by Gafas use protection ». Ces derniers étaient accompagnés d’un flyer, et des milliers de ces insolites outils étaient remis aux gens de passage, aux parlementaires et à leurs collaborateurs. Le texte est le suivant, traduit en français.
 

Nous sommes les créateurs de l'Europe. Nous représentons 12 millions de personnes. Nous sommes des gens, pas des robots.

Aujourd'hui, plus qu’hier, nous avons besoin de votre aide.

L’Europe est engagée dans un nouveau type de bataille, une lutte contre la domination des géants de l’Internet.

La prochaine victime? Notre culture.

Les géants mondiaux de la technologie réalisent injustement des profits sur notre dos. Nous ne demandons rien de plus que d'être payés pour notre travail.

Si vous ne vous en faites pas, l’Europe comptera de moins en moins d’auteurs, de compositeurs, d’écrivains, de chanteurs, de peintres…

Le 12 septembre, soutenez la tentative de l'Europe de réformer le droit d'auteur pour donner aux créateurs et aux citoyens un internet équitable et durable.

Vous avez le pouvoir de montrer que l'Europe défend ses créateurs. Nous comptons sur vous. L'Europe doit défendre ses citoyens et ses créateurs. #EuropeForCreators

 

Astérix, Gaulois et réfractaire...
à la violation du droit d'auteur ?

 

Le tout accompagné d’une fanfare avec un concert et une prise de parole, où un texte (voir en fin d’article) a été lu. « Dans la foulée, un happening a eu lieu, sur le parvis de la cathédrale : l’opération saucisse, où des auteurs étaient ligotés. »
 


 

 

Difficile de mesurer l’impact, mais « devant le parlement, seule une députée allemande – Helga Truepel – est sortie pour nous parler et apporter son soutien », atteste Marie Sellier... Le vote aura lieu en début d’après-midi... « Bien sûr, le livre numérique est en retard, actuellement, mais il est important de pouvoir négocier demain l’usage qui sera fait de nos livres. Les auteurs de l’écrit ne sont pas épargnés par la menace que représentent les GAFA. » 


 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.