Dites-lui que je l'aime, le nouveau roman de Clémentine Autain

Camille Cado - 16.01.2019

Edition - Les maisons - Clémentine Autain livre - Dites-lui que je l'aime Autain - Dominique Laffin


Clémentine Autain, députée de Seine-Saint-Denis et codirectrice de la publication Regards se distingue de ses ouvrages politiques et engagés avec son nouveau roman Dites-lui que je l'aime : un roman poignant dans lequel elle revient sur la mort de sa mère qui sortira le 13 mars prochain aux éditions Grasset. 
 
Clémentine
(Alain Bachellier CC BY-NC-ND 2.0)

 
« L'autre jour, ma fille m'a demandé si on pourrait te voir quand tu ne seras plus morte. Elle est encore petite, tu sais, alors elle a insisté — et pourquoi ton cœur s'est arrêté, et pourquoi tu es morte dans ta salle de bain... Mourir à 33 ans, elle ne comprend pas, et elle a peut-être senti dans ma réponse mon aversion à parler de toi, à penser à toi. J'avais tout emmuré mais te revoilà sans cesse... »

Trente ans : voilà le temps qu'il a fallu à Clémentine Autain pour écrire sur sa mère, la grande comédienne française Dominique Laffin, morte en 1985. Clémentine en avait 12 et déjà un long et douloureux chemin avec cette mère en souffrance, égarée, incapable de prendre soin de sa fille. 

Clémentine Autain décide de revenir sur son passé et sur cette tragédie après s'être construite en fermant la porte aux souvenirs, en opposition avec cette mère dont, petite fille, elle avait parfois dû s'occuper comme d'un enfant. 

Aujourd'hui, prête à revenir sur cet épisode bouleversant, elle raconte les dessous du terrible parcours de sa mère : une actrice magistrale primée en 1980 par le prix Suzanne-Bianchetti, une féministe engagée passionnée de vie mais dévorée par ses tourments et ses rêves de liberté. 

Dites-lui que je l'aime : dans ce récit poignant dont le titre rappelle le film éponyme où sa mère jouait aux côtés de Gérard Depardieu, Clémentine Autain rend justice à une figure du cinéma français oubliée des uns, culte pour les autres.

Avec ce nouveau roman, Clémentine Autain s'impose dans un nouveau registre, bien loin de ses ouvrages politiques dont le dernier, Notre liberté contre leur libéralisme, avait été publié l'an dernier. Entre cruauté des souvenirs et douce mélancolie, Clémentine Autain livre une lumineuse lettre d'amour où l'on retrouve tout ce qu'elle doit à sa mère, son féminisme et sa propre maternité peut-être. 

[à paraître] Clémentine Autain - Dites lui que je l'aime - Grasset - 9782246813958 - 15 € 



Commentaires
cette autobiographie -non pas un roman- m'a beaucoup touchée :la relation mère-fille très juste ;je ne connaissais pas Dominique Laffin -oups ;je connais Clémentine par ses 2 précédents ouvrages et par Regards et ce livre plus personnel m'a plu et intéressée .voilà.
(Ce n’est pas un roman et il est sorti le 6 mars)
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.