Djibouti, 44e roman d'Elmore Leonard

Clément Solym - 18.10.2010

Edition - Les maisons - westerns - polars - sport


Elmore Leonard est une figure incontournable de l'écrit comme de l'audiovisuel. Son domaine : les westerns et les polars. Avec Djibouti (William Morrow, 26,99 $), l'auteur nous emmène en Afrique, au contact des pirates somaliens.

Elmore Leonard, c'est, ses lecteurs seront tous d'accord, des dialogues percutants. L'auteur prend d'ailleurs quelques libertés avec la grammaire. D'où cela lui vient-il ? De la Roue de la Fortune version US, the Wheel of Fortune, que l'écrivain regarde pour s'inspirer de la « vulgarité américaine », comme il le déclare à Reuters.


Ce n'est pas la seule singularité de l'auteur. L'homme n'a pas d'ordinateur, ni de téléphone portable, et écrit tous ses romans à la main. À l'époque de l'ebook, c'est une perle rare. « Un trésor national », a d'ailleurs écrit le New York Times récemment.

L'écrivain « à l'ancienne » a un sérieux CV : Get Shorty, Be Cool... surtout, énormément de ses romans ont été adaptés au cinéma : Out of Sight (Hors d'Atteinte), Three Ten to Yuma (3h10 pour Yuma), Rum Punch (Jackie Brown). Une série s'inspire même de son roman Pronto : Justified.

Son inspiration? L'année 1934, durant laquelle le natif de la Nouvelle-Orléans vit à Detroit, dans le Michigan. Le 23 mai, Bonnie et Clyde sont abattus. Quelques mois plus tard, l'équipe des Detroit Tigers se qualifient pour le World Series de baseball. L'homme en restera marqué par le sport et les armes.  

Dans Djibouti, l'écrivain met en des activistes d'Al Quaeda, des pirates somaliens, une journaliste en quête de vérité, son assistant culotté, et un milliardaire excentrique. Le livre est disponible en ebook. Moderne, pour un octogénaire...

Le bât blesse

D'ailleurs, l'homme n'en est pas un supporter inconditionnel. « J'aime posséder des livres. L'ebook n'est selon moi pas plus qu'un manuscrit. C'est sans vie, sans glamour, sans couleur. Au moins, les livres ont des couvertures ». Leonard va jusqu'à se demander comment quelqu'un pourrait être tenté de lire son livre en format ebook. Quoi qu'il en soit, celui-ci sera sûrement adapté sur grand écran, il a « d'ailleurs été écrit comme un film ».


Crédit Photo