JK Rowling, romancière aux 6 millions de followers, s’est lâchée ce mardi 8 décembre sur son clavier et s’est laissée aller un petit tweet politique des plus magiques. Après que la BBC a comparé Donald Trump à Voldemort, JK Rowling conteste... Il est bien pire. 

 

Donald Trump

Donald Trump (Gage Skidmore,CC BY-SA 2.0)

 

 

Malgré ses punchlines racistes, homophobes, voire simplement improbables, Donald Trump continue d’étonner les médias. On retiendra par exemple l’appellation de « tâche de merde sur la raie des fesses de l’univers » que l’homme politique a donné à Marlon James, lauréat du Man Booker Prize 2015 et rapportée par The Guardian, qui donne une vague idée du personnage. Et il ne s’est pas arrêté là. Ce mois-ci, le candidat aux primaires du Parti républicain est allé jusqu’à déclarer vouloir interdire l’accès des États-Unis aux musulmans. 

 

La proposition de trop qui a poussé les internautes à comparer le milliardaire américain à Lord Voldemort, celui dont il ne faut pas prononcer le nom dans Harry Potter. « Ma théorie est que Trump est en réalité Voldemort et si les médias cessent de dire son nom, Harry Potter viendra le détruire. L’Amérique ira mieux après », pouvait-on par exemple lire dans la twittosphère.

 

 




 

La BBC a alors tweeté un de ses articles sur le phénomène intitulé « Pourquoi appelle-t-on le businnessman Donald Trump Voldemort ? ». Tweet que s’est empressé de reprendre JK Rowling, en le précisant : « Voldemort était loin d’être aussi méchant. » Et pourtant l’auteure s’y connaît en Seigneur des Ténèbres...