Donald Trump cherche-t-il à limiter l'importation de livres aux États-Unis ?

Antoine Oury - 07.10.2019

Edition - Economie - import livres etats unis - trump livres taxes - taxes importation etats unis


Depuis plusieurs mois, Donald Trump gère la diplomatie américaine à coups de taxes et de restrictions commerciales visant divers pays. Après la Chine, l'Union européenne fait les frais de cette stratégie : le secteur de l'édition de livres s'est d'ailleurs fait une grosse frayeur, en pensant que son économie était elle aussi concernée. Il n'en est finalement rien.

Boxes
(photo d'illustration, Cuncun Wijaya, CC BY 2.0)


L'édition européenne s'est fait une grosse frayeur, la semaine passée, en se pensant visée par une nouvelle mesure commerciale annoncée par Donald Trump. La décision du président américain concerne des produits importés de l'Union européenne, qui se verront appliquer un supplément de taxes, en représailles à la politique européenne de subventions au secteur aérien.

Les nouvelles taxes appliquées par les États-Unis concerneront « les livres imprimés, les brochures, les prospectus et d'autres produits imprimés présentés sous la forme de feuillets simples, qu'ils soient ou non présentés pliés ». Un vent de panique a soufflé chez les éditeurs britanniques et allemands, particulièrement concernés par les exportations de livres vers les États-Unis.

Heureusement, il s'est rapidement avéré que cette définition assez large ne concernait en réalité que des produits imprimés à l'exception, notamment, du livre imprimé et relié. Les différentes associations professionnelles ont donc rapidement rassuré leurs membres, dont les ouvrages ne seront pas soumis à une taxe de 25 % à l'importation vers les États-Unis.
 

L'édition américaine taxée


Si l'erreur d'appréciation et d'interprétation est réelle, l'inquiétude n'en était pas moins justifiée. Ainsi, une partie des livres importés de Chine est soumise à une taxe de 10 % depuis le 1er septembre, ce qui contrarie grandement les éditeurs américains, qui ont délocalisé une bonne partie de leur production auprès d'imprimeurs chinois. Fiction, non-fiction, ouvrages d'art, dictionnaires ou encore encyclopédies sont concernés.

Cette taxe appliquée au livre, décidée par Donald Trump afin de contrarier la puissance chinoise, a fait l'objet de virulentes critiques de la part de l'édition américaine, qui juge que la mesure lui porte plus préjudice qu'à l'économie chinoise. Seul le secteur religieux de l'édition américaine a réussi à s'en sortir, obtenant une exemption de taxe sur les bibles et les ouvrages sur la religion et la foi.
 
Les livres pour enfants, qui, comme les bibles, sont particulièrement imprimés et fabriqués en Chine, seront exonérés de la taxe de 10 % jusqu'au 15 décembre prochain, pour permettre aux éditeurs américains de constituer des stocks pour les fêtes. 

Mais la stratégie politique de Trump aura bel et bien, cette fois, des effets sur l'édition...

via Publishers Weekly, Shelf Awareness

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.