Doodle Moby Dick : Avec Herman Melville, Google se cachalot

Clément Solym - 18.10.2012

Edition - Société - Herman Melville - Moby Dick - doodle


On fait dans la sobriété, cette fois, pour commémorer le 161e anniversaire de la création de Moby Dick, du capitaine Achab et de cette grande aventure en mer. C'est en 1851 que paraît pour la première fois en Grande-Bretagne le roman d'Herman Melville, devenu l'immense classique de la littérature mondiale.

 

 

 

Un simple hommage, joli, au demeurant, mais sans fioritures. 

 

L'histoire du marin parti pour chasser la grande bestiole blanche aura fait des émules partout sur la planète. 

 

Chose d'autant plus amusante, que dernièrement, l'université de Plymouth avait décidé de recycler le personnage d'Achab, pour intervenir en faveur des dauphins et des baleines. Un programme de lecture de l'ensemble de l'oeuvre, en 135 jours, soit un par chapitre, a déjà rassemblé de nombreuses personnes.

Appelez-moi Ismaël. Voici quelques années – peu importe combien – le porte-monnaie vide ou presque, rien ne me retenant à terre, je songeai à naviguer un peu et à voir l'étendue liquide du globe. C'est une méthode à moi pour secouer la mélancolie et rajeunir le sang. Quand je sens s'abaisser le coin de mes lèvres, quand s'installe en mon âme le crachin d'un humide novembre, quand je me surprends à faire halte devant l'échoppe du fabricant de cercueils et à emboîter le pas à tout enterrement que je croise, et, plus particulièrement, lorsque mon hypocondrie me tient si fortement que je dois faire appel à tout mon sens moral pour me retenir de me ruer délibérément dans la rue, afin d'arracher systématiquement à tout un chacun son chapeau... alors, j'estime qu'il est grand temps pour moi de prendre la mer.