Dorian Gray de retour à la bibliothèque après 78 ans d'absence

Clément Solym - 01.09.2012

Edition - Bibliothèques - Oscar Wilde - Dorian Gray - portrait


Un exemplaire du fabuleux roman de d'Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray, publié en 1891, vient de connaître une fameuse aventure. C'est dans la région de Chicago, rapporte l'agence Reuteurs, qu'une femme détenait l'ouvrage, emprunté dans une bibliothèque, avec une date de retour largement dépassée... Gare à l'amende ?

 

 

 

 

Ah, la culpabilité : cette brave dame, soucieuse de rapporter un bien qui ne lui appartenait pas, avait ainsi déniché l'exemplaire du Portrait, dans les affaires de sa défunte mère. Harlean Hoffman Vision s'était d'ailleurs aperçu de la présence d'un coup de tampon, Chicago Public Library dans le livre. 

 

Voilà donc qu'elle profite d'un programme d'amnistie, comme les bibliothèques peuvent en organiser, où durant trois semaines, les ouvrages rapportés, quel que soit leur retard, ne seront pas facturés aux usagers. La chance du siècle, de retourner l'ouvrage sans se faire pincer.

 

Ruth Lednicer, directrice du marketing dans la bibliothèque (sic !), témoigne de l'anxiété : « Elle n'arrêtait pas de me demander : ‘Vous n'allez pas me faire arrêter ?' et nous lui répondions : ‘Non ! Nous sommes très heureux que vous l'ayez rapporté.'. » C'est que l'exemplaire avait été retiré à l'établissement en 1934, et les frais relatifs à on retour, en terme d'amende, s'élevaient à 6000 $. Coquet. 

 

Lors de la dernière campagne d'amnistie menée dans l'établissement, voilà vingt ans, près de 77.000 documents furent rapportés.