Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

DSK et Banon maintiennent leurs versions des faits

Clément Solym - 29.09.2011

Edition - Justice - tentative - viol - dsk


C'est hier que DSK et Tristane Banon se sont retrouvés dans les bureaux de la police judiciaire, à Paris, pour une confrontation que la romancière et journaliste souhaitait ardemment. Mais sans grande surprise, rien n'en est ressorti.

Non seulement DSK maintient sa position - aucune tentative de viol - mais surtout, pas question de présenter des excuses, alors qu'il ne s'est absolument rien passé.
 

Sans leurs avocats respectifs, ils ont tous deux pu être entendus, dans un face à face qui s'organisait jusqu'à présent à travers les médias.

Une confrontation des parties habituelle, explique une source policière à l'AFP et « une procédure assez classique dans la mesure où les deux versions s'opposent ».

Reste à savoir ce qu'il adviendra de cette rencontre, puisque les deux protagonistes maintiennent leurs positions.

Le parquet de Paris devra trancher : soit estimer qu'il y a prescription et classer l'affaire, soit donner le dossier à un juge d'instruction...

Sur sa page Facebook, Tristane reste particulièrement silencieuse.