Du 18 au 21 juillet, les historiens du livre du monde entier se retrouvent à la BnF

Antoine Oury - 06.07.2016

Edition - Bibliothèques - histoire du livre - conférence SHARP BnF - SHARP programme


La Bibliothèque nationale de France accueillera sur le site François-Mitterrand la 24e conférence annuelle de SHARP (Society for the History of Autorship, Reading and Publishing), du lundi 18 au jeudi 21 juillet 2016. Au programme, des conférences et débats sur les grands sujets qui traversent la recherche consacrée au livre dans le monde entier.

 

Pub BnF - Bibliothèque nationale de France

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Le congrès SHARP réunit chaque année près de 300 spécialistes de l’histoire du livre du monde entier pour partager et discuter des dernières recherches. Cette année, l'événement abordera le thème des Langues du livre à travers la culture de l’imprimé, le livre en tant qu’objet, l’impact de la révolution numérique sur le langage imprimé… Le tout à la Bibliothèque nationale de France et à la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC).

 

Évoquant la Babel des livres, Anatole France écrivait que dans une bibliothèque, « les livres parlent tous à la fois et dans toutes les langues ». Le thème de la conférence, « Les langues du livre », est à comprendre au sens le plus extensif. L’un des objectifs est d’examiner la culture de l’imprimé et l’histoire du livre dans le cadre de ce que Pascale Casanova a appelé la « République mondiale des lettres ». 

 

Différentes pistes de réflexion sont indiquées par la SHARP :

 

  • On s’interrogera sur le plurilinguisme de l’imprimé, sur les questions de langues majoritaires/minoritaires, sur la circulation des imprimés dans l’espace international selon les nations et les époques ainsi que sur la présence à l’intérieur de l’espace national de textes venus d’ailleurs, en langue originale ou en traduction. Il s’agira également d’examiner le langage du livre en tant qu’objet, ce que nous dit sa matérialité, les conditions dans lesquelles il est produit et le message que lui assignent ainsi l’auteur et l’éditeur.
  • On s’intéressera aux formes particulières du langage des livres dans leur rapport avec l’oralité, en particulier dans les audio-books, ainsi qu’au lien entre texte et image dans le livre illustré, la bande dessinée ou le roman graphique.
  • On analysera l’impact de la révolution numérique en tant que nouveau langage de l’imprimé. Comment modifie-t-elle à la fois l’écriture, la structuration du texte et la lecture, et quelle influence a-t-elle sur la chaîne de production, la diffusion et la réception ?
  • Enfin on explorera le langage des historiens du livre. Quels présupposés théoriques et quels ancrages disciplinaires fondent leur approche et peut-on considérer qu’ils utilisent une même langue pour parler de leur sujet ?

 

Plus de renseignements à cette adresse