Du journalisme au Brésil, Gilles Lapouge écrivain voyageur

Victor De Sepausy - 01.08.2020

Edition - Société - Gilles Lapouge décès - mort écrivain Lapouge - Brésil Lapouge livres


Gilles Lapouge est né le 7 novembre 1923 à Digne-les-Bains et mort ce 31 juillet 2020 à Paris. On apprend son décès par son éditeur, Albin Michel, survenu à l’hôpital américain de Paris. Passionné par le Brésil, il consacra sa vie et une partie de ses oeuvres au territoire et ses habitants.




 

Il grandit à Oran, en Algérie où son père est militaire. Après des études d’histoire et de géographie, il devient journaliste. En 1950, il part pour le Brésil où il collabore avec le quotidien brésilien O Estado de São Paulo, dont il restera le correspondant. De retour en France, il travaille pour Le Monde, Le Figaro Littéraire et Combat, la télévision et la radio.


Grand amoureux des livres, il commence sa carrière audiovisuelle, avec Bernard Pivot, dès 1973 : Ouvrez les guillemets (qui deviendra Apostrophes) et produit les émissions Agora et En étrange pays pour France Culture.




 

Récompensé par le Prix des Deux Magots en 1982 pour La Bataille de Wagram – qui reçut en 1987 le prix Louis Guilloux –, il obtint également le Prix Femina essai en 2007 avec L’encre du voyageur. 

« La terre du Brésil est violette, noire, jaune ou blanche. Le bleu de ses ciels est celui de ses mers. Et dans le vert violent de ses forêts passent des compagnies d’oiseaux bariolés », écrivait Gilles Lapouge dans son Dictionnaire amoureux du Brésil, comme le rappelle l’ambassade de France dans un hommage.


photo : Gilles Lapouge en 2015 par Jérôme Garro, CC BY SA 4.0




Commentaires
En tant que chercheur en sociolinguistique et poète amoureux du Brésil (livros de poemas bilingues "Amor do Mar/Amour de la Mer", "Correspondência", j'ai eu la chance de rencontrer Gilles Lapouge au Salon du Livre du Mans en 1986 lors du lancement de mon premier livre sur le Brésil. Nous nous sommes souvent croisés au Festival "Étonnant Voyageur" de Saint-Malo et lors de notre dîner ensemble, après le lancement de son "Dictionnaire amoureux du Brésil" (2011) à Rennes, avec le Collectif d'associations franco-brésiliennes, il n'a pas manqué de répliquer à une amie "Je suis plutôt un voyageur étonné qu'un étonnant voyageur!". Ce sens de la repartie, ta gourmandise des mots que l'on retrouve dans tes livres aussi bien dans "Equinoxiales", "L'encre du voyageur" que "Nuits tranquilles à Belém" (2015) va manquer cruellement à tous les Amoureux du Brésil: Saudade de você!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.