Du livre à l'auteur : ce que pensent les lecteurs des rencontres

Nicolas Gary - 26.09.2019

Edition - Société - auteurs lecteurs - rencontre dédicace


Les lecteurs aiment-ils plus les livres que leurs auteurs ? Probablement pas — et de toute manière l’un ne va pas sans l’autre. En revanche, la rencontre avec les créateurs reste une valeur sûre — qui décroît cependant avec l’âge du lectorat. C’est ce que dévoile une étude de Babelio, opérée à travers les utilisateurs de son réseau.

Anna Gavalda
Anna Gavalda - ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

82 % des femmes, et 72 % des hommes apprécient de rencontrer les auteurs de leurs lectures, conclut en effet l’étude, avec une nuance de taille : les 13-17 sont 92 % à attendre de pouvoir croiser le regard de leur idole, quand le chiffre tombe à 75 % chez les 65 ans et plus. 

En revanche, toutes tranches d’âge confondues, les grands lecteurs, qui dévorent deux livres par semaine restent très attachés à ce contact : 85 % déclarent savourer ce moment, contre 57 % chez ceux qui lisent moins de 6 ouvrages par an.

Ceux qui n’ont pas spécialement envie avancent plusieurs raisons : l’œuvre qui est autosuffisante, la timidité dont ils redoutent de faire preuve, ou encore la crainte d’être déçu en découvrant la personne derrière l’œuvre, voire, plus logistiquement, les contraintes de déplacements — ou la mort de l’auteur choyé…
 

Adeptes des librairies et des dédicaces


Chose évidente, les clients des librairies sont 91 % à avoir fait connaissance — contre 82 % pour ceux qui achètent en grande surface culturelle, soit moins que les clients d’internet, qui sont 83 % à faire la démarche. 

En moyenne, 47 % les lecteurs croisent ainsi 1 à 2 auteurs par an, et 57 % d’entre eux les voient dans un salon du livre contre 25 % dans une librairie. 9 % de ces moments de grâce s’effectuent dans une bibliothèque. Bien entendu, c’est majoritairement (81 %) lors de dédicaces que la magie s’opère, contre 49 % à l’occasion de tables rondes. 

La dédicace serait d’ailleurs plus propice aux discussions, estiment 92 % des sondés : chez 55 % des hommes, contre 59 % des femmes, elle est même l’occasion d’une rencontre et de la découverte d’un auteur inconnu. En revanche, pas question de troquer son baril de dédicaces contre deux pots de photos avec un auteur — ou le célébrissime selfie : 74 % des hommes et 59 % des femmes n’ont jamais cédé à l’appel du cliché.

Les nouvelles approches de communication, comme les goodies, séduisent par ailleurs : chez 90 % des femmes (73 % chez les hommes), le petit cadeau promotionnel fait plaisir, lorsqu’il est reçu durant une dédicace. Totebag, marque-page, etc. Parfois, en revanche, c’est assez controversé.
 

Les lecteurs reconnaissent aussi qu’ils peuvent changer d’avis — en bien comme en mal : un tiers d’entre eux, après une rencontre, a revu sa position sur son auteur. En revanche, plus on est vieux, plus on aime découvrir : 84 % des plus de 65 ans profitent des rencontres pour découvrir de nouvelles plumes, quand ils ne sont que 50 % des 13-17 ans. 

En revanche, faire payer les rencontres ne viendra pas de suite : seuls 5 % des lecteurs ont déjà pris part à un événement payant — principalement dans le cadre de conférences ou… du salon du livre de paris. Ils sont d’ailleurs 22 %, chez ceux qui n’ont jamais payé, à estimer qu’ils pourraient le faire — principalement pour des tables rondes. 

En revanche, la question de savoir si les auteurs sont rémunérés pour ces rencontres n’a pas été posée. Dommage : le sujet est on ne peut plus d'actualité

Quand les lecteurs utilisent les réseaux sociaux, ils en profitent pour s’informer de l’actualité de leurs auteurs : 62 % des hommes et 76 % des femmes suivent des comptes d’auteurs. En moyenne, ils sont 58 % à suivre entre 3 et 10 auteurs — et assez logiquement, les plus jeunes lecteurs sont passionnés par la vie privée de ces derniers. Et extrêmement attentifs quand les créateurs parlent de sujets extra-littéraires. 


Commentaires
Bonjour,



Afin d'avoir une idée précise de ce que représentent ces données il faudrait préciser le nombre de personnes ayant répondu à ce sondage ainsi que toutes les informations complémentaires permettant d'avoir une idée claire du panel interrogé (âge, sexe, localisation, milieu social). Il me semble par ailleurs important de rappeler que ce sondage ayant été effectué sur Babelio, les résultats concernent à priori des personnes ayant un intérêt prononcé pour la lecture. Il serait très intéressant de pouvoir mener une étude similaire auprès de personnes ne présentant pas un même intérêt, pour voir si rencontrer un auteur peut amener des individus vers la lecture.



Merci en tout cas pour cet article et pour votre travail en général que je suis avec grand intérêt.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.